Divers

11225

Depuis 35 ans, L’Aquilon couvre les enjeux majeurs de la communauté francophone. Parmi ceux-ci, l’un des sujets les plus commentés dans ses précédentes éditions est celui de l’application de la Loi sur les Langues officielles aux Territoires du Nord-Ouest. De février à décembre 1986, l’ensemble de ses parutions ont traité de l’application de la Loi et de la mise en place de services en français aux TNO.

11222

Les lacs de Yellowknife désormais accessibles ; Des journées thématiques à l’Assemblée législative ; Des mesures d’adaptation pour les examens certificatifs ; La parade du père Noël à Hay River ; Des paniers de légumes pour l’hiver à Inuvik

25 novembre 2021
11221

Le drapeau de la Colombie-Britannique au gré des saisons

11227

En 1847, Franz Liszt effectue une tournée dans le territoire de l’empire russe et lorsqu’il présente son concert à Kiev (actuel capital de l’Ukraine) il rencontre Carolyn Zu Sayn-Wittgenstein, écrivaine et compositrice, qui est mariée au prince Nikolaus zu Sayn-Wittgenstein, et avec qui elle a eu une fille de 10 ans. Caroline et Franz tombent en amour et, un an après, elle décide de vivre avec Franz Liszt et déménage à Weimar. Franz y est maitre de chapelle du grand-duc de Saxe-Weimar-Eisenach. Ils habitent Weimar jusqu’en 1861 sans que Caroline ne puisse divorcer du prince Nikolaus.

11217

Pour Franz Liszt, rencontrer Hector Berlioz en 1830, lors de la première de la Symphonie Fantastique, ravive en lui la flamme de l’inspiration qui illumine sa créativité musicale, et qui avait été mise sous silence depuis le décès de son père en 1827 (en 1833 il transcrit la Symphonie Fantastique de Berlioz pour le piano).

11215

Le 16 décembre 1988, L’Aquilon publie, à la une de son mensuel le rapport de la Grande Tournée, cette affirmation : l’éducation en français est une priorité pour tous les parents francophones du Nord. « Un sujet délicat, avec lequel l’ensemble de la francophonie ténoise et l’auteur du rapport sont entièrement d’accord, touche l’éducation en français. Non pas le français comme langue de base ou d’immersion, mais bien comme langue maternelle », écrit Denise Canuel. Par l’éducation et la création d’écoles, c’est la survie linguistique dans un contexte minoritaire qui est en jeu.

11210

Énoncé des valeurs environnementales du GTNO ; C’est Noël au camping de Hay River ! ; Début des paniers de Noël à Fort Smith ; Un concours photo pour les Ténois

11207

Conséquemment à l’exclusion de Franz Liszt de l’École royale de musique et de déclamation de Paris en 1823, son père décide de lui enseigner lui-même et de le promouvoir dans des salons littéraires qui réunissent à Paris des élites intellectuelles. Au même moment, il étudie et maitrise la langue française. Une année plus tard, en mars 1824, Franz présente avec un grand succès son premier concert au Théâtre italien de Paris et son prestige comme enfant prodige (il avait 13 ans) rayonne dans l’auditoire et chez les artistes parisiens.

11205

« Beaucoup l’espéraient, quelques-uns en doutaient, et pourtant L’Aquilon que vous tenez dans vos mains [le démontre]. Ce petit mensuel tient bon et célèbre ce mois-ci son deuxième anniversaire sans tambour ni trompette », écrivait la rédaction du journal en 1988. Après de nombreuses parutions, L’Aquilon célèbre en 2021 ses 35 années d’existence dans le paysage francophone ténois. Retour sur l’histoire d’un média en constante évolution.