Divers

11327

Deux années après la présentation de son chef-d’œuvre La Marche de Radetzky, Johann Strauss décède à Vienne en 1849, infecté par la scarlatine. Des milliers de personnes assistent à ses funérailles, et, comme ultime adieu, on joue sa valse Des Wanderers Lebewohl (l’adieu du vagabond). Il laisse près de 260 compositions, dont la plupart sont des valses, des galops et des polkas. Johann Strauss II, quant à lui, naquit à Vienne, le 25 octobre 1825, période à laquelle son père des meilleurs compositeurs de danse à Vienne.

11322

Essentiellement composé de camionnettes, le convoi affichait de nombreux messages sur le thème de la liberté. Les organisateurs jugent leur liberté bafouée par les mesures sanitaires imposées par la Santé publique dans le but de freiner la transmission de la COVID-19.

11317

Un programme de subvention pour les jeunes ; Des histoires pour enfants à Hay River ; Le GTNO offre désormais le télétravail ; Un défi culinaire pour les résidents de Fort Smith

03 février 2022
11316

« Aurait-il été préférable de choisir un alphabet contenant plus de lettres ? »

11313

Après le succès de leurs prestations à Birmingham et à Glasgow, Johann Strauss et son orchestre retournent à Vienne en 1839, il continue à composer et diriger son orchestre en partageant le podium de l’excellence avec Josef Lanner. Lanner succombera plus tard à la fièvre typhoïde et Strauss dirigera la musique d’adieu à son ami compositeur.

11304

Le suspect de l’homicide à Hay River est arrêté ; Distribution de paniers alimentaires à Fort Smith ; Une nouvelle formation pour l’obtention du permis de classe 1 ; Des séances de méditation pour diner

27 janvier 2022
11303

Caricature par Bado

11299

L’enthousiasme et l’admiration que Johann Strauss éprouve pour la musique des danses (interprétées par des groupes de musiciens de Vienne) sont nourris par le violoniste Polischansky et le compositeur Ritter von Seyfried.

11298

De témoignages inspirants en passant par les émissions de télévision, les routes nord-américaines fascinent les chauffeurs routiers. Nombreux sont ceux qui se laissent tenter par l’aventure canadienne. C’est le cas de Sébastien Boileau, un camionneur français installé au Canada qui parcourt ces routes depuis 2016.