Divers

11547

Le 25 mai 1847, Giuseppe Verdi présente son opéra Macbeth, au Teatro della Pergola, à Florence, dont les librettistes Andrea Maffei et Francesco Maria Piave structurent les vers, inspirés par la tragédie de William Shakespeare. Après sa présentation, Giuseppe part vers Paris pour y écrire son opéra Jérusalem, pour le Théâtre national de l’Opéra de Paris.

11538

Festival de Cannes : accès refusé au tapis rouge ; Pas de changement pour les circonscriptions électorales des TNO ; Consultation sur les psychologues ; Pénurie de médecins praticiens

11536

En 1839, après trois années de succès comme chef de l’orchestre philharmonique de Busseto, Giuseppe Verdi retourne à Milan, avec son épouse Margherita et son fils Icilio. C’est en novembre qu’il présente son premier opéra : Oberto, Conte di San Bonifacio, au théâtre La Scala de Milan. Cette composition musicale s’inspire du livret écrit par Temistocle Solera, poète qui deviendra un de ses principaux librettistes.

11529

Des changements importants pour la loterie?? ; Vendredi soir artistique à Fort Smith ; De la lutte professionnelle à Tuktoyaktuk ; Portes ouvertes à la serre d’Inuvik

11523

La rencontre avec Alessandro Manzoni est, pour Giuseppe Verdi, un des évènements les plus importants de son ascension musicale. Manzoni n’est pas musicien, mais bien écrivain et idéologue, fasciné par la composition phonétique et syntaxique de la langue italienne. Cette langue est d’ailleurs, durant cette période, en train de devenir la langue nationale d’une Italie unie, un des objectifs principaux du Resurgimento. Ce mouvement intellectuel qui accompagne de nombreuses révoltes dans les États-cités de la péninsule italienne entre 1830 et 1861.

11512

Des changements à la politique en cas de sinistre ; Le nettoyage du printemps à Fort Smith ; Des cours de Gwich’in à Inuvik ; Des artisans recherchés ; Corvée du printemps à Yellowknife

11511

L'inflation raccourcit notre liste d'épicerie

11508

Le refus d’admission au Conservatoire n’affecte pas la décision de Giuseppe Verdi de rester à Milan, de se forger une carrière comme musicien et compositeur, et, surtout, de poursuivre ses études de musique. Il étudie l’interaction sonore entre les phonèmes et les sons instrumentaux, domaine dans lequel il avait une certaine maitrise grâce aux enseignements de Ferdinando Provesi, son maitre de musique à Busseto.