Culture

10273

Carl Philipp Emanuel Bach rayonne à la période préclassique à partir de l’orchestre royal de Frédéric II (qui constitue l’école de Berlin).

10266

L’importance de l’école préclassique de Vienne est parallèle à celle de l’école de Berlin, nom qui désigne l’orchestre structuré et protégé par le roi Frédéric II de Prusse dans ses châteaux de Rheinsberg et de Postdam.

10258

Les techniques d’écriture de musique vocale consolident la musique classique (principalement à travers l’opéra et l’oratorio) durant l’époque baroque.

10256

Artiste aux multiples facettes, cette enseignante au Collège Aurora tend à faire de son art son activité principale.

10251

L’année du décès de Jean-Sébastien Bach (1750) marque, pour les historiens de la musique classique, la fin de la période baroque, celle qui commence à Florence avec les analyses de la Camerata fiorentina, et qui se développe autour des compositions de Jacopo Pieri, de Claudio Monteverdi, de Jean-Baptiste Lulli, d’Alessandro et Domenico Scarlatti, d’Antonio Vivaldi, de Jean-Philippe Rameau, de Georg Philip Telemann, de Georg Friedrich Haendel et enfin, de Jean-Sébastien Bach.

10246

De 1707 à 1723, Jean-Sébastien Bach établit sa réputation comme excellent organiste, compositeur de musique et directeur d’orchestre et de chorale.

10239

La rencontre de Jean-Sébastien Bach et de Georg Böhm se produit lors d’un des moments musicaux les plus intenses vécus par Jean-Sébastien, lorsqu’il est à Lunebourg pour étudier au collège Saint-Michel.

10228

La grande aventure de la musique classique au Baroque voit naitre en 1685 (le même jour qu’Arcangelo Corelli à Fusignano, et Georg Friederich Händel, à Halle) Jean-Sébastien Bach.

10220

Le grand spectacle présenté par la flotte de barques qui accompagnent la péniche royale du roi George Ier sur la Tamise en 1717, accompagné par Water music de Händel, est le troisième des grands spectacles structurés sur la base des mélodies des grands compositeurs d’Europe.

10208

La structure musicale de l’opéra Rinaldo (présenté au théâtre de la Reine à Londres en 1711) est composé par plusieurs mélodies que Händel reprend de ses compositions antérieures, telles que Lachia ch’io pianga qui est chantée par Amilene.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages