Culture

10120

Pour ceux qui lisent les journaux locaux, sa bouille barbue et sympathique est familière. Elle figure toutes les semaines aux côtés de sa chronique de la dompe, Tales from the Dump, qu’il tient depuis vingt ans dans l’hebdomadaire The Yellowknifer. Walt Humphries, qui a été prospecteur minier dès les années soixante-dix, est aussi un artiste visuel autodidacte et hors-norme dont l’œuvre riche et hétéroclite mérite le détour.

10122

Pendant que Montesquieu et Diderot contribuent au développement de la critique musicale, Jean Le Rond d’ Alembert, codirecteur de l’Encyclopédie contribue directement au développement des théories de la musique.

La collaboration entre le compositeur Jean Philippe Rameau (chef de ligne de la musique classique française de la fin du Baroque) et Voltaire en 1744 dans les tragédies musicales : Samson et le temple de la gloire, elle marque la période centrale et centre autour duquel rayonne la relation des philosophes du siècle de Lumières : Voltaire, Montesquieu, Diderot, D’Alembert et Rousseau. Tous sous la gouverne de Luis XV et le patronage de la marquise de Pompadour.

10099

Hélène Girard présente ses peintures les plus récentes à Fort Smith.

Voltaire arrive à Londres en 1726, exilé du royaume de France par le régent, à une période où le royaume de la Grande Bretagne était une monarchie constitutionnelle gouvernée par un parlement. George I était le roi, mais il n’avait pas le pouvoir absolu (que Louis XIV avait consolidé au royaume de France dans une monarchie absolue de droite divine sous l’influence du cardinal Mazarin, successeur de Richelieu), un pouvoir que le régent essaye de faire prévaloir jusqu’à ce qu’il soit repris par Louis XV. Ce pouvoir était l’un des points de critique de Voltaire par rapport à la gouvernance par le régent.

La commande de Louis XV à Jean Philipe Rameau de composer des structures musicales pour deux des livrets de Voltaire en 1745 est faite après une suggestion de Jeanne Antoinette Poisson, marquise de Pompadour (maitresse en titre du roi), comme une stratégie pour arrimer la force poétique, littéraire, philosophique et politique de Voltaire à la gouvernance royale du royaume de France.

Jean Philipe Rameau présente en 1735 Les Indes galantes, œuvre musicale qui s’inscrit dans la tradition de l’opéra-ballet, genre musical créé à Paris par André Campra. L’œuvre qui marque l’éclosion de ce genre musical est l’Europe galante. André Campra (maitre de chapelle de Louis XIV et directeur musical de l’Académie royale de musique) est le compositeur de la musique du livret d’Antoine Houdar de la Motte, œuvre dont le chorégraphe est Luis Pecour. La différence de structure qui différencie l’opéra ballet de l’opéra et du drame lyrique est qu’il n’est pas divisé en actes, mais en entrées, et que l’avant-scène de l’œuvre n’est pas la beauté lyrique des voix, mais de la danse.

La période d’inscription pour la 8e édition de Dead North est en cours, et ce, jusqu’au 20 décembre prochain. Le cofondateur du Festival de films Dead North, Jay Bulkaert, présente quelques erreurs courantes des nouveaux cinéastes ainsi que le soutien offert dans le cadre du concours et le réalisateur Martin Rehak raconte le scénario de son prochain film.

10067

Les Rats de swompe, après leur spectacle de musique folklorique à l’école St. Patrick, le 26 novembre.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages