Plus de formations en français


Le Collège nordique francophone mise sur l’avenir, et veut aider les futurs travailleurs ténois à s’outiller pour obtenir des emplois en demande.


C’est une bonne stratégie avec à la clé, un bénéfice marqué pour les institutions ténoises qui les embaucheront. Peu importe la langue de communication de la compagnie, ou du gouvernement, les diplômés francophones seront des atouts bilingues. Les acquis d’éducation francophone sont facilement transférables à un environnement anglophone. Et quand on parle de tourisme ou de petite enfance, il est certain que le bilinguisme à sa place.


En épluchant l’étude du Conference Board du Canada cité par le Collège nordique francophone, il apparait que le troisième emploi le plus en demande de maintenant à 2030 aux TNO seront les travailleur.euse. s sociales et communautaires.


En 2017, le ministère de l'Éducation a mis sur la glace le seul programme aux TNO offert par le Collège Aurora qui fournissait ce diplôme aux Ténois. Les députés qui sont en chambre au cours des prochaines semaines vont questionner la nouvelle ministre de l’Éducation sur le destin de ce programme.


Il est certain qu’une institution postsecondaire doit répondre à la demande, et parfois l’anticiper. Mais pour des programmes formant des personnes aussi essentielles que les travailleur.euse. s sociales dans nos sociétés nordiques, il faut établir des priorités plus fortes que les lois du marché.


Dans le cas du programme de travail social, le marché et la nécessité prouvent qu’il faut le remettre en route.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages