#FrancoTNO : On recrute dans le Slave Sud

19 septembre 2019
Édith Vachon-Raymond dans les bureaux de l’Association
franco-culturelle de Hay River (Crédit photo : Jaclyn Sheller)

Édith Vachon-Raymond dans les bureaux de l’Association franco-culturelle de Hay River (Crédit photo : Jaclyn Sheller)

L’Association franco-culturelle de Hay River s’est dotée d’une nouvelle agente de développement pour la rentrée, et ça arrive à point pour le lancement de la programmation prévue cet automne.

Édith Vachon-Raymond est la nouvelle agente de développement de l’Association franco-culturelle de Hay River (AFCHR), association autour de laquelle elle gravite depuis une dizaine d’années, au départ comme journaliste pour L’Aquilon à Hay River et plus tard comme bénévole et présidente au conseil d’administration. La présidente de l’AFCHR, Soraya Ellert, se réjouit de l’entrée de la nouvelle agente : « On est contents parce qu’elle est ici ça fait un bout et ça fait longtemps qu’elle y est à titre de bénévole. »


Une ressource avait été embauchée en février 2019, mais avait quitté ses fonctions après deux mois. « Il y a un gros taux de roulement, ça a été difficile de garder quelqu’un en place », raconte Édith Vachon-Raymond, en soulignant l’ampleur du travail déployé par les bénévoles pour recruter un employé.


Pour la nouvelle agente, ce poste à temps partiel lui permettra d’allier travail et études, puisqu’elle entame une maitrise en éducation et un diplôme en art-thérapie. Comme elle connait bien l’association, elle affirme que ce sera l’occasion pour elle d’analyser et de structurer les tâches pour la personne qui reprendra les fonctions par la suite.


Déjà, Édith Vachon-Raymond invite les membres à la soirée de la rentrée prévue le 26 septembre aux locaux de l’AFCHR, dès 16 h 30, pour accueillir les nouveaux membres et revoir les visages plus familiers. Cette soirée sera aussi l’occasion de sonder la collectivité concernant les activités que désirent ces membres pour l’année à venir. Sous la formule vins et fromages, l’activité est ouverte à toute la famille et sera suivie de jeux de société et/ou d’un karaoké, selon les envies.

Lancement de la programmation en novembre
Le 8 novembre se tiendra l’assemblée générale annuelle de l’AFCHR à l’école Boréale. C’est à ce moment que la programmation sera présentée à la collectivité. Par ailleurs, Édith Vachon-Raymond évalue la possibilité d’offrir des activités de lecture de contes en français.

Plusieurs familles font l’école à la maison et elle aimerait utiliser cette activité pour multiplier les occasions de parler en français. Côté musique, la présidente, Soraya Ellert est présente à Contact Ouest, qui se tient du 19 au 22 septembre 2019 à Edmonton, et s’y rend avec l’idée de sélectionner des artistes de l’Ouest et du Nord. L’agente de développement invite les animateurs de la région qui ont envie d’organiser des activités à communiquer avec elle, pour des projets bénévoles ou rémunérés. « Le plus de monde qui sont impliqués, le mieux c’est ! », dit-elle, le sourire dans la voix, ajoutant qu’il lui fera plaisir de soutenir les animateurs à réaliser leurs projets.

Un agent de développement pour Fort Smith
Un poste d’agent de développement est aussi à pourvoir à Fort Smith. L’Association des francophones de Fort Smith a cessé ses activités depuis 2015 et un programme a été mis sur pied afin que l’AFCHR organise des activités pour les francophones et francophiles de cette collectivité.

Édith Vachon-Raymond explique qu’ils devront d’abord sonder le terrain pour comprendre les besoins. La première phase de ce projet prévoit également trois activités socioculturelles et artistiques. La demande a été accordée sur deux ans et permettra d’évaluer si l’AFCHR pourrait changer sa structure organisationnelle pour représenter Hay River et Fort Smith.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561