Articles de l'Arctique : Le Nunavut veut aussi sa polytechnique

28 novembre 2019


Le Collège de l’Arctique du Nunavut compte devenir un chef de file international en culture et savoir inuits.


Le Collège de l’Arctique du Nunavut (CAN) a lancé la semaine dernière une consultation afin de développer son plan stratégique décennal.
Le CAN compte se transformer en polytechnique et devenir un chef de file international en culture et savoir inuits.
Les stratégies pour y parvenir sont de travailler avec des Aînés pour respecter la culture et la langue, et de former des partenariats avec des institutions postsecondaires et des organisations inuites.
Afin de faciliter la rétention des étudiants et étudiantes au Nunavut, l’établissement veut offrir différents services comme des garderies, du logement, et développer des liens avec des entreprises, notamment pour le mentorat.
Une fondation doit être mise sur pied, qu’on souhaite appuyée par le milieu des affaires et les établissements.
Le CAN possède actuellement cinq campus sur le territoire du Nunavut, ainsi qu’un institut de recherche.

Partenariat intensif
Le 8 novembre dernier, le CAN officialisait avec l’Université Memorial de Terre-Neuve (UMTN) un partenariat extrêmement exhaustif, qui couvre lui aussi 10 ans.
L’entente touche la quasi-totalité des facettes opérationnelles des établissements, du registraire aux programmes d’études en passant par les finances, les technologies de l’information, l’administration et la recherche nordique.
Les partenaires travaillent déjà à la création de baccalauréats en travail social et en sciences environnementales, qui seraient offerts au CAN.
Memorial pourra aider son partenaire à mettre au point son modèle et ses thématiques de recherche, mais aussi à explorer les possibilités de financement auprès des organismes subventionnaires nationaux.
Par le biais du Labrador, Terre-Neuve a en commun avec le Nunavut une population inuite et plusieurs programmes de l’UMTN s’adressent à celle-ci.
« Nous avons au Labrador un baccalauréat en formation des enseignants avec un lot étonnant de connaissances, de culture et de langues autochtones », souligne le vice-président associé de l’UMTN, Robert Shea.
L’UMTN a par ailleurs conçu un baccalauréat en éducation inuite pour le CAN.
Ce trait en commun, avance M. Shea, a joué en faveur de l’UTM, qui a été préféré à 11 autres établissements lors du processus de sélection d’un partenaire.
« En travaillant ensemble, nous pouvons offrir aux Nunavummiuts la meilleure éducation possible et assurer la réussite continue de nos élèves qui participeront à l’économie croissante du territoire et prospéreront, a déclaré le ministre responsable du Collège de l’Arctique du Nunavut, Patterk Netser. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages