La ruralité

Le dossier sur la ruralité proposé cette semaine cible à rapporter cette information qui vient des lieux plus isolés. Faire comprendre que les détails diffèrent mais les grandes lignes se rejoignent. Peu importe où l’on soit au nord du 60e parallèle, cette ruralité prend racine, même sur la banquise. Voici des nouvelles locales, des nouvelles des TNO, du Grand Nord, des localités peu habitées.


Les choses bougent souvent à Hay River, mais voici que L’Aquilon y était pour rapporter ces évolutions. La création d’une association francophone du Sud du lac peut avoir les bénéfices de rassembler la francophonie et dynamiser les échanges entre les collectivités du Slave sud. On s’entend… 2 h 30 ou 3 h de route, ça se fait bien quand on a une activité culturelle qui nous attend dans une collectivité qui vit les mêmes défis.


Qu’il existe un organisme local qui s’occupe de faire vivre ce rapprochement semble être plus prolifique et porteur que la gestion à distance des deux communautés offerte par la Fédération franco-ténoise à Yellowknife, même si son implication reste certainement pertinente pour le développement des projets territoriaux.


Cela fait plusieurs années que les communautés francophones de Hay River et Fort Smith essayent de faire percevoir la richesse de leurs résidents.


Cette initiative de rassemblement peut être salvatrice.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages