L'essor de la musique classique_9

Au nord de Venise, vers la fin du XVIIe siècle, à Magdebourg (royaume de Prusse), un enfant s’inspire des sons que le vent soulève du fleuve Elbe : Georg Philipp Telemann. Son père, un pasteur luthérien, décède alors qu’il a quatre ans.

Sa mère et sa famille ne veulent pas qu’il s’intéresse à la musique; néanmoins, il se glisse dans la chapelle pour répéter à l’orgue des mélodies qu’il entend lors des cérémonies. Il apprend par lui-même les possibilités mélodiques et harmoniques de cet instrument en improvisant ses premières compositions.


Lorsqu’il entre à l’école, le directeur perçoit ses habiletés et persuade sa mère de l’inscrire au Gymnasium Andreanum (école secondaire), spécialisé dans les arts. C’est là qu’il maitrise le jeu de plusieurs instruments de musique.
Lorsque Georg Philipp Telemann devient étudiant de droit à l’Université de Leipzig, il découvre la thèse Disertatio de Arte présentée par Godefroi Guillaume Leibnitz, philosophe et homme d’État qui, avec René Descartes, appuie le rationalisme.
Cette thèse devient l’un des facteurs déclencheurs poussant Telemann a délaisser ses études en droit pour se dévouer entièrement à la composition musicale. Les autres facteurs sont sa nomination à la direction de l’opéra de Leipzig, au poste de directeur de musique de l’église Neukirche, et à celui de compositeur pour les églises Nikolaikirche et Thomaskirche.


Ces avancées le font rayonner comme compositeur dans les royaumes germaniques. En 1705, il commence à voyager et à composer dans les villes de Sorau, Eisenach, Francfort, Dresde et Hambourg, sa dernière demeure.
Il est l’auteur de plus de 3 000 compositions, dont la majorité est des cantates religieuses et des œuvres pour orgue, suivies de centaines de concertos pour clavecin, flute traversière, hautbois, cor, trompette, chalumeau et viole de gambe.


De plus, il compose des opéras, des sonates et des symphonies. Son style de composition se trouve à la rencontre de la tradition italienne (Monteverdi, Corelli, Scarlatti, Vivaldi) et de la tradition française (Lully, Campra, Couperin et Rameau).


L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h,
les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561