L'éditorial du 31 juillet 2020

La semaine prochaine, comme chaque première semaine d’aout, votre journal prend une pause estivale bien méritée.
Alors que la longue fin de semaine d’aout pointe le bout du nez, l’envie de déguerpir se fait plus pressante. Les Ténois sont de grands voyageurs et pour plusieurs le désir de la route et l’appel du large constituent des pulsions dures à réprimer.
Avec la pandémie cependant, ce gout de liberté devra se conjuguer avec les contraignants impératifs de santé publique. Le choix de franchir les frontières territoriales s’accompagne désormais de l’obligation de s’emmurer quatorze jours à son retour — sans compter le risque de contracter la maladie bien présente au sud du soixantième parallèle.
Dans ces conditions, le choix de prendre ses vacances dans le Nord semble le plus sage. Non seulement, notre territoire offre-t-il une kyrielle de paysages spectaculaires à contempler, en restant ici, on encourage également notre industrie touristique mise à mal depuis la fermeture de la frontière.
Nous avons le privilège d’habiter une territoire d’une superficie de 1 144 000 kilomètres carrés situé dans l’un des secteurs les plus intacts du globe. Sans quitter le territoire, il est possible de se rendre à la mer, à la montagne et aux confins de la forêt sauvage. Nous avons, dans notre cour arrière, des chutes, des canyons, des plaines salées et même des pingos. Il nous est possible d’observer des bisons, des pélicans, des bœufs musqués, des mouflons ou des bélougas. Et c’est dans nos lacs qu’ont été pêchés les plus gros spécimens de touladi et de grand brochet au monde.
Il y a bien, chez nous, une aventure inédite qui vous attend, sans avoir à quitter le territoire.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561