Du français dans les oreillettes


L’Assemblée législative bonifie ses services de langues, bravo. Mais après la volonté, il y a la réalité de la mise en œuvre suivie des inévitables ajustements.


Durant l’été, on apprenait que toutes les cabines qui entourent la chambre deviendraient des cabines d’interprètes dès les débuts de la 19e législature. Les médias qui utilisaient la moitié des cabines auparavant seraient relogés dans une salle adjacente avec un écran diffusant les débats et le son du plancher et des différentes interprétations.


Grâce aux prises permettant d’enregistrer les débats, l’ensemble des interprétations étaient disponibles, mais uniquement aux médias. On n’a pas pensé au matériel fourni au public.


On n’a pas pensé à qui pourrait bénéficier les interprétations. On n’a pas pensé qu’un service ne doit pas juste être existant, il doit être offert et accessible. On n’a pas pensé qu’un service d’interprétation doit tenir certains standards, telle que l’intelligibilité. On n’a pas pensé.


Vivement que des classes d’immersion et de français langue première envahissent les gradins de l’Assemblée législative dès le mois de décembre, car tous ces petits aléas seront réglés.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561