S'abonner à Médias Ténois

Du changement dans l’air

Alors que nos meilleurs sentiments sont dirigés vers les victimes de la débâcle de ce printemps à la rivière au Foin, c’est avec inquiétude que l’on pouvait observer les aides déployées pour venir en aide aux sinistrés.

Gardant à l’esprit qu’aucune aide ne remplacera les souvenirs d’un lieu, n’effacera les traumatismes subis, ni ne prendra la place des biens détériorés pour les uns, emportés pour les autres ; nombreux sont les plans d’aide mise en place – entre campagne de financement participatif et aide gouvernementale – dans un effort d’atténuer la peine des résidents d’Hay River, de la Première Nation K’atl’odeeche ainsi que celle de tous ceux subissant les conséquences de la débâcle.

Dans une solidarité certaine, cette rapidité d’action pour aider l’autre permet un tant soit peu de ne pas se laisser complètement submerger par l’inquiétude de savoir nos voisins, nos amis et nos familles en situations précaires.

C’est cet esprit de communauté, pas à son sens exclusif et hermétique, mais, bien au contraire, en son sens inclusif, c’est-à-dire prendre soin les uns des autres que l’on aimerait retrouver plus souvent, ailleurs, ici, et même dans des contextes moins urgents.

En un sens, cet esprit d’entraide est un véritable miroir des différentes communautés vivant les unes près des autres.

Cet esprit, nous avons bon espoir de le retrouver davantage au sein de la communauté francophone, qui voit en ce moment même ses rangs s’agrandir.

Alors que plusieurs organismes francophones des Territoires du Nord-Ouest observent des changements en leur sein, c’est armé d’enthousiasme que les nouvelles recrues s’apprêtent à (ré)intégrer la communauté francophone nordique.

À travers les témoignages, l’inclusion va encore plus loin, certains ayant une définition particulièrement large de l’appartenance à la francophonie.

L’idée d’un Nord francophone – donc en contexte linguistique minoritaire – de la communauté et pour la communauté, travaillant encore plus fort, main dans la main afin de fournir aux personnes une plateforme d’expression plus visible et audible qu’avant, plus conséquente, et plus durable à travers des services ajustés aux besoins de sa population est particulièrement excitant.

Un vent nouveau souffle sur la francophonie ténoise. L’accroissement, au cours des derniers mois, de ses ressources humaines sur place, en contact avec les réalités du terrain, est accueilli avec un enthousiasme certain.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.