Cent-milliards

Cent-milliards de kilomètres, c’est le diamètre du premier trou noir à avoir été photographié et dont les images ont été rendues publiques ce mercredi 10 avril. Quand on le lit comme ça ce n’est rien, mais quand on essaye de le visualiser, ça englobe tout, ça enfouit tout, ça absorbe tout ce qu’on connait. Les seuls gros nombres comme celui-ci se rapportent souvent à l’argent comme le cout estimé des travaux d’enfouissement des lignes électriques de l’ensemble du réseau d’Hydro-Québec (100 milliards de dollars CA) ou l’une des plus grosses entrées en Bourse de l’Histoire espérée par Uber au mois de mai prochain (100 milliards de dollars US). Des trous noirs terrestres.


Ce qui est important c’est que le trou noir de la galaxie M87 est énorme. C’est parce qu’il est énorme qu’il a été la cible des recherches scientifiques internationales derrière ces premiers clichés un peu moches. Les autres trous plus proches sont plus petits donc moins stables.


Le projet Event Horizon Telescope a synchronisé parfaitement huit radiotélescopes répartis autour du globe pour en faire un télescope virtuel braqué sur ce trou noir. Une avancée issue de la coopération planétaire qui a ultimement matérialisé, pour le reste du monde (parce qu’on ne croit que ce qu’on voit), ce qu’Einstein avait pensé en 1915 : l’image d’un trou que l’on ne peut pas remplir. Le mot-clic pour suivre cet évènement est #realblackhole, simplement pour le différencier des autres, les pas vrais, les petits qui restent à la surface de la terre.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages