Avant la rentrée

Contrainte par la Cour suprême des TNO, c’est la semaine prochaine que la ministre de l’Éducation des TNO pourrait réviser sa décision concernant l’admission d’un élève non-ayant droit à l’école francophone de Yellowknife. Une fois de plus on demande à un gouvernement d’élargir ses perspectives et de considérer la vitalité d’une communauté minoritaire.


Responsable des initiatives axées sur la promotion et la revitalisation du français aux TNO, Mme Cochrane revient de sa conférence ministérielle sur la francophonie canadienne où elle a pu observer l’absentéisme d’autres ministres. Ce qui est bien, c’est qu’il est difficile de prendre exemple sur des confrères tels que l’Ontario et l’Alberta quand ils ne sont pas là. En se rendant elle-même à Iqaluit, Mme Cochrane a déjà fait avancer les choses. Il faut espérer que la ministre ténoise continue de montrer l’exemple en sachant disposer des jalons importants dans la consolidation d’une communauté.


Plusieurs éléments peuvent faire avancer l’épanouissement des collectivités aux TNO qui ont d’ailleurs encore un manque à gagner concernant la croissance de leur population. Être plus permissif est définitivement une qualité qui peut attirer plus de monde ou encore mieux les empêcher de partir.


Sous peu, un centre de services intégrés sera disponible pour mieux accueillir les nouveaux arrivants. Faire valoir une communauté avec des structures et des organisations stables est un plus. Savoir les rendre accessibles est également très pertinent.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages