Changements climatiques : 35,4 M$ contre les inondations

8,5 km de canalisations seront remplacés.

La capitale ténoise et le gouvernement canadien unissent leurs ressources financières pour atténuer les inondations potentielles dues aux changements climatiques dans la région de Yellowknife.

Au Snowking, le 13 mars, la ministre fédérale du Développement économique rural, Bernadette Jordan, a annoncé que son gouvernement investira 25,8 M$ dans cette mesure, le montant provenant du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes. Quant à elle, la Ville de Yellowknife investira 8,6 M$.


Le projet consiste à remplacer 8,5 km de canalisations immergées dans la zone inondable et à investir dans des infrastructures naturelles en vue de réduire le risque d’inondation dans la collectivité. Ces améliorations permettront d’augmenter la capacité de rétention des eaux de crues et de mieux protéger l’approvisionnement en eau potable de la collectivité durant les épisodes de fortes précipitations.


« Ces travaux permettront de garantir aux gens une eau potable propre, de veiller à ce qu’ils aient un accès ininterrompu aux services essentiels et de réduire considérablement ce qu’il en coute pour se remettre d’une inondation », dit la ministre Jordan.


La mairesse de Yellowknife, Rebecca Alty, rappelle que la Ville a tiré avantage de l’appui de la Première Nation des Dénés Yellowknives et de l’Alliance des Métis du Slave Nord. « Grâce à ce financement, Yellowknife sera plus en mesure de réagir aux catastrophes découlant de risques naturels et de phénomènes météorologiques extrêmes », analyse Mme Alty.



Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages