Whatì sera branchée à la fibre optique

Les bureaux du gouvernement tlicho de la collectivité de Whati. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Les bureaux du gouvernement tlicho de la collectivité de Whati. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Annoncé à l’automne 2020, ce projet de prolongement la ligne de fibre optique vers la petite collectivité tlicho vient d’obtenir la réponse qui lui permettra d’aller de l’avant.

Thomas Ethier
IJL – Réseau.Presse — L’Aquilon

C’est officiel, les 152 foyers de la collectivité de Whatì, auront accès à l’Internet haute vitesse, possiblement à partir de novembre 2021. Le gouvernement tlicho a obtenu la confirmation d’une contribution de 8 millions du gouvernement fédéral pour la construction d’une ligne de fibre optique de 115 km à partir de Yellowknife.

L’annonce en a été faite en conférence de presse virtuelle, le 15 avril. En plus de l’apport d’Ottawa, ce projet de 11 millions $ inclut un investissement de 1,5 million $ du gouvernement tlicho et de 1,4 million $ du gouvernement territorial. L’installation sera incluse au chantier de la nouvelle route toute saison vers Whatì, qui devrait être complétée à l’automne 2021.

 

De nouvelles possibilités

« En ce moment même, je suis chanceux de pouvoir être virtuellement avec vous », a indiqué le chef de Whatì, Alfonz Nitsiza, pour résumer les limites qu’impose aux résidents de sa collectivité la faible connexion Internet. Il était accompagné du ministre fédéral des Affaires du Nord, Daniel Vandal, de la ministre des Finances des TNO, Caroline Wawzonek, et du député libéral des TNO, Michael McLeod.

« J’habite moi-même une petite collectivité, je peux témoigner des difficultés vécues par trop de Canadiens qui tentent d’accéder à un service Internet fiable », a souligné le député McLeod, ajoutant que la pandémie aura largement contribué à mettre cet enjeu en lumière.

« Aujourd’hui, l’Internet haute vitesse n’est plus un luxe, a ajouté le député. C’est une question d’accès à toutes les occasions offertes par cette connexion. Je veux féliciter le gouvernement tlicho pour l’ensemble de ses démarches qui permettront bientôt à Whatì d’être liée à une route toute saison et à un réseau de fibre optique. »

Selon le Chef Nitsiza, cette nouvelle infrastructure offrira à ses concitoyens des possibilités qu’ils n’ont pas en ce moment, notamment en matière d’accès aux études et à la formation. « Les étudiants ont besoin d’une connexion Internet fiable, ce qui aura été mis en lumière par la pandémie, a-t-il souligné. De plus, avec la grande quantité d’options en matière de cours d’étude postsecondaire et de formations en ligne, les résidents pourront maintenant choisir de demeurer dans leur collectivité pour poursuivre leurs études. »

À ses yeux, cette nouvelle ressource permettra également de faciliter le développement d’entreprises en ligne pour les résidents de Whatì, en plus d’améliorer l’accès aux services de soins de santé virtuels, et de permettre de garder contact avec des proches qui vivent à l’extérieur de la collectivité.

Cet investissement de 8 millions $ d’Ottawa est puisé dans Le Fonds pour la large bande universelle du gouvernement fédéral, qui s’élève à 1,75 milliard $.

Selon la ministre Caroline Wawzonek, plusieurs projets seront mis en branle dans les prochaines années pour brancher les petites collectivités des TNO à l’Internet haute vitesse, notamment dans le cadre d’ententes en cours de développement entre le fournisseur Northwestel et le CRTC.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.