Sur les planches : Violon, cuivres et marimba au Festival Longshadow

La percussioniste Nia Devetzis . (Gracieuseté Black Ice Sound

La percussioniste Nia Devetzis . (Gracieuseté Black Ice Sound

 Andrea Bettger interprètera une nouvelle composition de Wesley Hardisty.

Le Festival de nouvelle musique Longshadow s’ouvrira avec, en première, une composition de Wesley Hardisty interprétée par la violoniste Andrea Bettger.


Il s’agit de la première édition du Festival Longshadow qui, du 14 au 16 juin, présente à Yellowknife des spectacles, ateliers et évènements consacrés à la musique contemporaine, privilégiant cette année les avenues du jazz et de l’expérimentation.


Wesley Hardisty, gagnant d’un Prix de la musique autochtone catégorie violon en 2012, est une figure montante de la musique ténoise.


La directrice artistique de Longshadow, Carmen Braden, lui a commandé cette pièce d’environ sept minutes intitulée M&M Reel.


« C’est la première fois que la pièce est jouée et c’est spécial pour moi », commente la violoniste Andrea Bettger, qui interprètera M&M Reel en solo.


Elle a un temps enseigné à Wesley Hardisty, mais souligne qu’il ne doit qu’à lui-même le brio qu’il a atteint.


« C’est une telle histoire à succès, dit-elle. Wesley n’a pas fréquenté d’école de musique, ce n’était pas dans sa vie; mais il voulait quelque chose, il a travaillé fort pour ça et il l’a eu. C’est une histoire heureuse et formidable. Maintenant, j’apprends beaucoup de lui. J’aime ce qu’il fait avec son archet, avec son son. »


Andrea Bettger a une formation classique, mais joue également des musiques folkloriques, par exemple sur son album Snappy Day.


« M&M Reel est une pièce de violoneux, analyse Mme Bettger, et comme toutes les pièces de violoneux, il y a des parties répétées, mais avec des changements, des variations dans le style et l’interprétation. »


En même temps, Andrea Bettger considère que la pièce transcende le style strict de ce répertoire. Certains jeux d’archet, difficiles à exécuter, ont demandé plusieurs pratiques. Andrea joue la pièce dans le style de Wesley Hardisty, « avec sa dynamique et ses articulations », mais en conservant son propre son.


Le spectacle, gratuit, aura lieu le 14 juin dans le hall de l’école Sir John Franklin à 20 h.


La violoniste écrit actuellement les pièces de son second album, qu’elle enregistrera en Colombie-Britannique avec les mêmes musiciens que le précédent (Pat Braden, Al Bee et Ben Russo). L’œuvre devrait paraitre début 2020.

Jazz…
La pianiste et compositrice Carmen Braden présente le Festival de nouvelle musique Longshadow avec sa compagnie de production Black Ice Sound.


« C’est une célébration de la musique contemporaine, explique Mme Braden, c’est-à-dire, dans ma définition, les musiques du XXe et du XXIe siècle, mais celles qui sont souvent en marge. »


Cette année, la musicienne de Yellowknife a choisi de mettre l’accent sur le jazz et la musique expérimentale.


Dans la première catégorie, le Midnight Blue Jazz Society, un big band de près de 20 musiciens basé à Calgary, interprète des standards du swing et pièces populaires arrangées pour grand orchestre. Au menu, le Cool de West Side Story (Leonard Bernstein), Live and Let Die (Paul et Linda McCartney,) les trois tangos de Scott Godin, etc.

… et expérimental
Également de Calgary, Nia Devetzis joue du marimba et du vibraphone, mais aussi différentes percussions comme la caisse claire et… du pot de fleur en argile. On a pu l’entendre avec les ensembles Timepoint et Rubbing Stone.


« C’est plus expérimental et avant-gardiste, note Carmen Braden, mais accessible. J’ai choisi les percussions parce que ce sont des sons vraiment cools, avec du groove. »


Il faut dire que Nia Devetzis interprète deux pièces de Carmen Braden écrites pour marimba, Splitting Woods et Winter Lullaby, cette dernière souvent interprétée au piano. On la retrouve sur l’album Ravens (2017).


« C’est une pièce sur le dégel et le printemps, décrit Mme Braden, poétique et un peu romantique. Quand j’apprenais la composition, il y avait beaucoup de percussionnistes. Je n’avais jamais vu de marimba avant, nous n’en avions pas à Yellowknife. Quand j’ai vu cet instrument et que je l’ai entendu, j’ai été fascinée. »


Nia Devetzis interprètera aussi, entre autres, le second mouvement du Shaman, de Vince Ho, et The Earth, de Frederic Rzewski (avec les pots de fleurs !).


Le Midnight Blue Jazz Society et Nia Devetzis se succèderont lors de deux concerts au Northern Art and Cultural Center le samedi 15 juin, à 14 h 30 puis à 20 h. Carmen Braden y accompagnera Mme Devetzis en chantant Winter Lullaby.

Marches ambiantes
Le Festival Longshadow présente aussi, gratuitement, des ateliers de composition et d’improvisation ainsi que des marches ambiantes, une de nuit, l’autre diurne.


« Ce sont des marches soniques méditatives, explique Carmen Braden. Ça sera dans la Vieille-Ville. Tu ne parles pas, c’est la seule règle, mais tu bouges en groupe, tu écoutes les sons des mouvements de ton corps dans cet espace, et parfois tu vas entendre de petits sons très beaux, que tu n’avais pas perçus avant. »


« […] Les gens du Midnight Blue Jazz Society feront partie d’une des marches, je suis excitée de savoir qu’ils vont écouter les sons de notre ville. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561