Changements climatiques : Vendredi pour l’avenir à Yellowknife

Steven, Ahsley, Tanisha, Ella, Emma et Rae. (Crédit photo : Denis Lord)

Steven, Ahsley, Tanisha, Ella, Emma et Rae. (Crédit photo : Denis Lord)

Les étudiant.e.s veulent manifester une fois par mois.

Environ une vingtaine d’étudiant.e.s du primaire et du secondaire ont manifesté devant le bureau de poste de Yellowknife le 3 mai dernier, s’inscrivant dans la vague mondiale du Vendredi pour l’avenir amorcée par la jeune Suédoise Greta Thunberg.


Il s’agissait d’une première à Yellowknife, toutefois, explique l’initiatrice de l’évènement, Ella Kokelj, à Inuvik, les étudiants en sont déjà à leur 6e manifestation. Elles ont été organisées par un professeur de musique de l’école secondaire East Three, Abe Drennan.


Il était temps que Yellowknife participe, analyse Ella Kokelj, une étudiante de Sir John Franklin. Elle fait remarquer que la température augmentant quatre fois plus vite dans le Nord que dans le reste du globe, il est nécessaire de prendre des initiatives pour faire face aux changements climatiques.


Pour cette première manifestation, elle a réuni des étudiants de son école, de J.H. Sissons et d’Allain St-Cyr. « Nous encourageons tous les jeunes à nous rejoindre, lance-t-elle. Nous voulons faire entendre nos voix. »


Contrairement à d’autres personnes, l’adolescente considère légitime que sa génération puisse exprimer sa préoccupation pour l’environnement sans l’aval de parents.


Parmi les gestes qu’elle préconise : les certifications environnementales de type LEED obligatoires pour les bâtiments. « Ça ne devrait pas être un choix », croit-elle.


La prochaine manifestation devrait avoir lieu le 24 mai, mais en général, elles devraient être mensuelles.


L’information sera disponible sur la page Facebook du groupe Ecology North.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561