S'abonner à Médias Ténois

Association franco-culturelle de Hay River : Vancances au CA

12 juillet 2002
0 Commentaire(s)
Abonnement
Avec les départs du président Paul Gagnon et de la secrétaire Wendy Shank, il ne reste plus que trois personnes sur le Conseil d’administration de l’organisme francophone. Le quorum est maintenu à l’arraché.

C’est à la fin du mois de juin que Paul Gagnon et Wendy Shank ont remis leur démission à titre de membres du conseil d’administration de l’Association franco-culturelle de Hay River. Quant à Jean-François Nadeau, il reste dans le but de maintenir le quorum nécessaire à l’organisation de l’assemblée générale annuelle de septembre. Ce dernier prévoit déménager dans la capitale au cours de la saison estivale. Les autres personnes toujours présentes au conseil d’administration sont Gerry Goudreau et Michael St. John.

M. Gagnon explique sa démission pour des raisons privées « et des choses internes personnelles ». Ce dernier voyait son mandat arriver à terme l’automne prochain. Quant à Wendy Shank, elle sentait que son poste d’enseignante à l’école francophone de Hay River la plaçait en conflit d’intérêt, notamment au niveau du transfert du programme de francisation vers l’école.

« On est un peu mal pris, disons, à Hay River. Si la francisation avait été à l’école, cette situation ne se serait pas produite », d’analyser Gerry Goudreau qui entend discuter de la situation avec Michael St. John dès le retour de vacances de ce dernier. Jean-François Nadeau ajoute que le transfert de la francisation vers l’école a été l’un des dossiers majeurs de la dernière année pour l’Association.

Selon Stéphane Sévigny, agent de développement pour l’Association franco-culturelle de Hay River au cours de la dernière année, l’élément fatigue a aussi joué un rôle dans la vague de démission. « Il y a une fatigue générale de la dernière année. Il y a eu beaucoup de projets et c’était souvent les mêmes bénévoles qui s’impliquaient. Il est normal que certains aient décidé de passer le flambeau », analyse-t-il, tout en spécifiant « que les gens qui quittent le font la tête haute ».

Plusieurs personnes ont été prudentes dans leurs déclarations, préférant ne pas entrer dans les détails touchant plusieurs sujets. « Il y a peut-être eu des conflits de personnalités qui ont pu créer des tensions. Personnellement, mon année a bien été », a mentionné Jean-François Nadeau. « Disons que l’année a mal fini du côté de Hay River. Il y a peut-être eu des décisions prises un peu trop rapidement. J’espère que l’été sera constructif », de laisser savoir M. Goudreau.