S'abonner à Médias Ténois

Esthétique : Un centre esthétique à Yellowknife pour hydrater les peaux assoiffées

02 décembre 2021
Édith Simard propose des soins épidermiques ciblés et tous publics. (Courtoisie)

Édith Simard propose des soins épidermiques ciblés et tous publics. (Courtoisie)

Depuis le début novembre, un nouveau centre esthétique, Yellowknife Skin Solutions, a ouvert ses portes à Yellowknife. Édith Simard, la propriétaire, est experte dans les soins de la peau et se donne pour mission d’offrir des soins ciblés et adaptés aux épidermes éprouvés par le climat nordique.

 

« Les Ténois aiment profiter de l’extérieur, même avec les températures extrêmes, souligne-t-elle. Mais, en réaction au froid, les peaux activent leur défense pour répondre à cette agression. La déshydratation cutanée est un très gros problème dans le Nord. »

 

Tiraillées par le froid

« Que la peau redevienne confortable dans le Nord, ce n’est plus un luxe, mais bien un besoin », observe celle qui vit à Yellowknife depuis plus de quatre ans. Un an après avoir exercé au salon PH8, l’entrepreneuse décide de se lancer en affaires pour répondre aux problématiques des peaux soumises à des conditions climatiques intenses. « La majorité des clients qui venaient me voir dans ce salon avaient besoin de traitements spécifiques. J’avais beau avoir plus de quinze années d’expérience, j’avais rarement vu des peaux qui avaient autant besoin de soins intensifs et ciblés en hydratation », déplore-t-elle.

 

Prévenir avant de guérir

Le « rose aux joues » est une des caractéristiques du froid ressenti sur la peau qui provoque un phénomène de vasoconstriction – les vaisseaux sanguins rapetissent – puis conduit à la vasodilatation – ces mêmes vaisseaux prennent de l’expansion. Ce processus active la microcirculation sanguine afin d’alimenter et d’hydrater les cellules, un effort conséquent pour les peaux. « Les pommettes colorées sont un symptôme de la déshydratation, soulève l’experte. Aux Territoires du Nord-Ouest, l’organe est constamment sollicité. Malheureusement, cette congestion du sang peut rester et marquer la peau. » À terme, une couperose peut apparaitre et, dans les cas les plus graves, une rosacée souvent irréversible, d’où l’intérêt pour l’esthéticienne d’agir en amont.

 

Soins ciblés, non invasifs et en français

Pour prévenir ces problèmes de peau, la professionnelle propose des soins adaptés, non agressifs et sans effets secondaires. « Je dispose d’une ligne spécialisée dans l’hydratation profonde de la peau qui associe des procédés de biotechnologie et d’un laser. Les clients peuvent poursuivre leurs activités après le traitement », détaille celle gratuite. « Peu importe le problème, il est toujours possible de venir aider la peau avec des soins ciblés », rappelle la passionnée.

À noter également que la propriétaire est originaire du Québec et propose ses services en français. « Il me semble que la communauté francophone se sent davantage comprise au niveau de ses besoins », raconte l’entrepreneuse qui compte parmi sa clientèle 40 % de francophones. « C’est la même chose pour moi quand je reçois des services en français, par exemple dans le domaine de la santé, je me sens plus en confiance et mieux comprise grâce à ce confort linguistique. C’est très important pour moi, ce lien de confiance facilité par notre langue maternelle ! »

Le salon Yellowknife Skin Solutions se situe au 349 route Old Airport, suite 200. La grille tarifaire en vigueur et la prise de rendez-vous sont accessibles en ligne.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.