Une quatrième place ! : Tournoi des chefs canadiens

01 septembre 2000
0 Commentaire(s)
La compétition culinaire, qui se déroulait à Québec, était remplie de surprises. Il y avait non seulement les boîtes mystères contenant les ingrédients dont les chefs se servaient pour créer leur mets, mais des petits changements au programme ont aussi ajouté du piquant à la compétition !

Le tournoi consistait en deux compétitions ainsi qu'une présentation d'un plat typique originaire de la province ou du territoire représenté par chacun des chefs. Lors de chacune des compétitions, deux chefs s'affrontaient pour créer une assiette avec des ingrédients contenus dans une boîte à surprises. En découvrant le plateau contenant les mystérieux ingrédients, les chefs ont trois minutes pour décider du menu qui doit être prêt dans les trente minutes suivant la découverte des mystérieux items. Et l'animateur rappelle gentiment combien de temps il reste aux créateurs avant le jugement final.

Lors de la première compétition, Pierre était reçu par la Saskatchewan. Les deux chefs se voyaient remettre une boîte contenant six items : du sanglier, du riz, des courgettes, des bleuets, des oignons et de la vodka. Le jeudi, jour où Pierre devait préparer, devant public, un plat typique du Nord, l'un des chefs ne s'est pas présenté et le juge a aperçu Pierre, dans l'estrade, qui venait assister à la compétition. « Ils ont fait l'appel pour le chef de l'Île-du-Prince-Édouard. Il ne se présentait pas alors je me suis tournée vers Julia (sa copine) et je lui ai dit : je crois que je devrais aller prendre une marche », raconte Pierre. À peine ces paroles prononcées se faisait-il appeler par le juge. « Ils m'ont bien eu. J'ai eu dix minutes pour sortir mes ustensiles et me préparer mentalement. » Le plateau mystère lors de la deuxième compétition, dans laquelle Pierre faisait face au chef de Terre-Neuve, contenait des moules, des carottes, du wapiti, des courges spaghetti, du brandy à l'érable et des pommes. « Moi, je pensais avoir du caribou alors c'était un peu surprenant ».

J'ai préparé une noisette de wapiti à la normande, des carottes glacées à l'érable et des courges spaghetti à la noix de muscade. Et les moules Pierre ? « Je suis arrivé à l'hôtel et Julia m'a dit : qu'est-ce que tu as fait avec les moules ? J'ai complètement oublié de les sortir du congélateur. Je savais que mes chances d'obtenir une médaille venaient de disparaître. » Les juges lui ont accordé 540,5 sur 600. L'Ontario a remporté la médaille d'or, l'argent est allée à la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve s'est vu octroyée la médaille de bronze.

Lors de la présentation de son plat Pierre a poursuivi dans cet esprit d'improvisation et est arrivé devant l'estrade sans recettes avec des cerises de terre qu'il avait goûtées quelques heures auparavant en allant au marché du vieux port. « J'avais un gros fan club dans l'audience. Je suis un petit gars de la ville de Québec qui représente le Nord, alors presque toute ma famille était présente. »

Aimerait-il recommencer l'expérience ? «Oui! Nous avons été vraiment bien reçus et je me suis fait neuf nouveaux copains ; les chefs présents ! Lors du banquet qui a eu lieu le samedi 26 août, Pierre est officiellement devenu membre de la Fédération Canadienne des chefs et cuisiniers qui regroupent 3200 membres.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages