Sur les ondes : Terreur dans les pôles

13 décembre 2018
Illustration de Jeik Dion.

Illustration de Jeik Dion.

Les craintes face au danger de l’intelligence artificielle et à la disparition de la biodiversité trouvent écho dans la plus récente œuvre de Sylvain-Henri Simard, sa plus ambitieuse à ce jour.

Ancien résident des TNO et du Nunavut, Sylvain-Henri Simard enseigne présentement à l’école Émilie-Tremblay de Whitehorse.


Les deux précédents albums de Simard - MONDE À PART 1 et 2 - contenaient des chansons consacrées aux enfants. Il vise aujourd’hui les adolescents et les jeunes adultes avec ce troisième opus, un conte en 22 chapitres sur fond de techno industrielle et d’électro, accompagné d’un livret comprenant les textes de l’œuvre et élaborant sur son univers.


Dans MAP3, des robots se sont mis à détruire l’humanité vers la fin du XXIe siècle. Les survivants se sont réfugiés au pôle Nord, mais surtout au Sud, dans un archipel sous dôme appelé AntartiKå.


Alors que ce dernier rempart de la vie sur Terre est attaqué par une coalition de machines, le salut peut seulement venir du ciel…

Aventures
Sylvain-Henri Simard inscrit son œuvre dans le courant de science-fiction cyberpunk, ajoutant qu’il s’agit d’un récit dystopique, mais avec de l’espoir, et offrant plusieurs niveaux de lecture.


« Oui, dit Simard, c’est une aventure avec des robots, c’est cool, mais dans un second temps, ça offre une réflexion beaucoup plus philosophique. J’ai créé cette œuvre pour soulever une discussion. [...] J’ai voulu emmener mes auditeurs à réfléchir sur de grands enjeux avec lesquels ils vont devoir composer dans un avenir plus ou moins rapproché. »


La question de l’intelligence artificielle est omniprésente et génère une réflexion éthique. « On en a parlé au siège de l’ONU à Genève l’été dernier, rappelle Simard, où on a soulevé l’importance de se positionner face aux fameux robots tueurs. Ce n’est pas de la science-fiction, c’est quelque chose qui est réel, et on ne souhaite pas que ça nous échappe.
Mais il y a aussi un rapport avec la biodiversité, c’est quelque chose qui nous rattrape et nous en subissons les conséquences présentement. [...] La vie se meurt et on doit y réfléchir. »


Gestation et collaboration

Contrairement à ses œuvres précédentes, Sylvain-Henri Simard ne joue d’aucun instrument sur MAP3 et n’a composé qu’une seule chanson. Il a plutôt donné des directives à des musiciens qui travaillent dans la sphère des jeux vidéos, comme Pixel Audio (Lara Craft) et Kartok (Walking Dead).


« Ils ont trouvé le projet super intéressant, raconte l’artiste, qui joue aussi dans le groupe Skidoo avec sa conjointe Caroline Robitaille, et ils ont embarqué. Il y avait des directions comme Daft Punk, plus lumineux, et le côté plus Nine Inch Nails, techno industrielle, pour la sphère chaotique. J’avais besoin de cette dualité et on a réussi à bien la dépeindre. Il y a des emprunts à la musique des années 80, mais remodelée en 2018. C’est très actuel. »


La comédienne Nathalie Coupal est la narratrice, alors que Jeik Dion signe les nombreuses illustrations du livret.


Sylvain-Henri Simard travaille actuellement à transposer l’univers de MAP3 dans un jeu de plateau et vise à créer un jeu vidéo sérieux où d’autres chansons se grefferaient. Il est convaincu de son potentiel pédagogique.


MAP3 est disponible sur toutes les plateformes audios.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages