Énergie : Taltson : Ottawa ne promet rien mais...

31 janvier 2019
Wally Schumann, Bob McLeod, Dominic Leblanc et Michael McLeod. (Crédit photo: Denis Lord)

Wally Schumann, Bob McLeod, Dominic Leblanc et Michael McLeod. (Crédit photo: Denis Lord)

Le fédéral et le GTNO investissent 1,2 M$ pour des études techniques et un plan d’affaires.

Un grand nombre de leadeurs étaient réunis à l’Assemblée législative le 23 janvier dernier alors pourtant qu’on n’annonçait qu’une subvention de 1,2 M$ pour la centrale Taltson, dont l’usage a été expédié en deux minutes durant la conférence et en deux lignes dans un communiqué.


C’est en effet l’expansion globale de la centrale qui a retenu l’attention, alors que des représentants de tous les paliers de gouvernement étaient présents, avec en tête le ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, Dominic Leblanc, et le premier ministre Bob McLeod.


« Les subventions vont aider aux aspects techniques, a expliqué le ministre de l’Infrastructure, Wally Schumann, c’est-à-dire à revoir les options pour la ligne de transmission [reliant Taltson à Snare, NDLR], incluant la possibilité d’utiliser un câble sous-marin traversant le Grand lac des Esclaves, à mettre à jour les conceptions techniques précédentes, à étudier les impacts environnementaux et à développer une stratégie d’engagement pour les gens qui seront touchés. »
Ces études, déjà au programme il y a quelques mois, couteront 600 000 $, dont 80 % seront fournis par l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor) et le reste par le GTNO.

Avec les Autochtones
Ressources naturelles Canada et Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada verseront en outre 619 950 $ pour élaborer un modèle de plan d’affaires avec la participation des Autochtones.


M. Leblanc a dit que la Première Nation de Salt River avait été approchée et que sa cheffe, Frieda Martselos, avait affirmé qu’elle serait contente de s’impliquer dans le projet.


M. Schumann a aussi évoqué un partenariat avec le gouvernement Akaitcho et la Northwest Territories Métis Nation. « La participation des Premières Nations est un facteur intrinsèque du projet, a-t-il dit. Il faut incorporer les droits autochtones, le savoir et les valeurs culturelles dans la conception et la mise en place du projet (...) pour s’assurer qu’il avance dans la bonne direction et que toutes les parties prenantes bénéficient d’effets positifs. »


Ni Mme Martselos ni les autres chefs autochtones présents dans la salle n’ont été invités à s’exprimer.


Les sommes versées coïncident avec la fin de l’exercice et doivent être dépensées d’ici une dizaine de semaines.

Le grand projet
Avec 1,2 M$, on est très loin du milliard et plus qui sera nécessaire pour augmenter la capacité de production de Taltson et raccorder la centrale au réseau des provinces du Sud et à la centrale de Snare.


Questionné quant à savoir si son gouvernement allait financer le projet global, le ministre Leblanc n’a pas voulu s’engager. « J’espère revenir pour vous annoncer plus d’argent », a-t-il cependant prononcé, ajoutant que les relations de son gouvernement avec celui des Territoires du Nord-Ouest étaient spéciales, et que le fédéral dispose de plusieurs outils de financement qui peuvent aider à la réalisation du projet hydroélectrique, comme Infrastructures vertes, la Banque de l’infrastructure du Canada, etc.


Le premier ministre Bob McLeod souhaiterait conclure des contrats avec le secteur des ressources pour financer le projet.

Prudence
Le directeur général d’Ecology North, Craig Scott, a incité les citoyens ténois à la réflexion par voie de communiqué. Il a rappelé que les dépassements de couts étaient monnaie courante pour les mégas projets hydroélectriques, citant les cas du Site C et de Muskrat Falls. « La mise à jour de la petite centrale de Bluefish devait coûter 19 M$ et elle en a coûté 37 M$, écrit M. Scott. Peut-on s’attendre à ce que notre gouvernement fasse un meilleur travail que la Colombie-Britannique et Terre-Neuve-et-Labrador pour gérer un projet de cette envergure et limiter les dépassements de couts, qui échoiront aux payeurs de taxes des TNO? »


Le directeur général d’Ecology North souligne qu’il est admis qu’en raison des réseaux électriques isolés dans la plupart des collectivités, l’électrification pose des défis très complexes.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages