S'abonner à Médias Ténois

Splendeur de la musique classique au romantisme_26

 Parmi les élèves de Fromental Halévy figurent Charles Gounod et George Bizet, qui se lient d’amitié, avant de se démarquer comme de grands compositeurs du romantisme.

Charles Gounod nait à Paris, le 17 juin 1818. Ses parents sont des artistes qui vivaient parmi les aristocrates de Paris. Son père, François-Louis Gounod, grandit au Louvre et fut reconnu comme un des meilleurs peintres et lithographes de la communauté d’artistes protégés par la famille royale. Sa mère, Victoire Lemachois, était professeure de musique.

Quelques années après la naissance de Charles, la famille emménage dans un appartement situé à l’intérieur du palais de Versailles, contexte qui inspire l’enfance et l’adolescence de Charles. Il excelle ensuite dans les arts libéraux au Lycée Saint-Louis. Alors qu’il progresse en peinture et en musique, il en est de même avec le piano, sous la direction de sa mère.

En 1836, il est admis au Conservatoire de Paris et entreprend des études avancées de piano – avec Pierre Zimmerman – ainsi que des études en composition, avec Fromental Halévy et Luigi Cherubini. C’est là qu’il fait la connaissance d’Hector Berlioz, compositeur français avec qui il explore les fondements philosophiques du romantisme et leurs applications dans l’écriture musicale.

L’année 1939 est, pour Charles Gounod, une année riche, car il remporte le Prix de Rome avec sa cantate Fernand, ce qui lui permet d’aller à Rome pour poursuivre des études à la villa Médicis, puis de voyager en Autriche et en Prusse.

À Rome, il s’intéresse surtout à l’étude des compositions de Giovanni Palestrina et aux structures musicales liturgiques catholiques. C’est un période au court de laquelle il se lie d’amitié avec Fanny Emerson, célèbre pianiste et compositrice allemande, sœur de Felix Mendelssohn, qui se trouvait de passage à la villa Médicis. Grâce à Fanny, Gounod découvre de nombreux artistes.

Il prend connaissance des œuvres du poète Johann Wolfgang Von Goethe et des œuvres musicales de Carl Maria von Weber, de Robert Schuman et du frère de Fanny, Felix Mendelssohn, à qui Gounod rendra visite en 1842, à Leipzig, après avoir terminé ses études à la villa Médicis.

Cette rencontre aura lieu après sa visite de Vienne, et après avoir rencontré les musiciens de la cour royale d’Autriche. Felix Mendelssohn, qui à cette période est Gewandhauskapellmeinster – c’est-à-dire maitre de chapelle du Gewandhaus – initie Charles Gounod aux rudiments du romantisme allemand.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.