S'abonner à Médias Ténois

Splendeur de la musique classique au romantisme_23

Avec la présentation de son opéra Rigoletto, en mars 1851, au Teatro La Fenice de Venise, Giuseppe Verdi compte parmi les meilleurs compositeurs d’opéra. Le public est conquis, non seulement par la beauté de l’orchestration, qui contient de grandes œuvres littéraires ou épisodes historiques, mais aussi par la beauté mélodique, grâce à des airs chantés en solo par des sopranos et des ténors de renom. En outre, Giuseppe Verdi est également particulièrement habile dans la conception d’opéras comme œuvres artistiques complètes, c’est-à-dire composées non seulement de chant, mais aussi de costumes et chorégraphies jugées fascinantes. Cela s’explique notamment par une forte demande des sociétés philharmoniques avec lesquels le compositeur travaille.

Parmi les 42 opéras qu’il compose, le plus représenté dans les théâtres du monde est Il trovatore – dont le librettiste Salvadore Cammarano écrit les vers, inspiré par El trovador, livre d’Antonio Garcia Gutierrez – et présenté au théâtre Apollo de Rome en 1853. Son opéra La Traviata est présenté deux mois plus tard au Teatro La Fenice de Venise, dont le librettiste Francesco Maria Piave puise l’inspiration du roman La dame aux Camélias, écrit par Alexandre Dumas. Cette œuvre contient les fameuses arias « Sempre libera, Brindisi ou Libiamo ne’lieti calici » et « Un di felice eterea ». En 1861, Verdi présente La forza del destino au théâtre Bolshoi Kamenny de Saint-Pétersbourg, en Russie, sous la commande du tsar Alexandre II. Le librettiste Francesco Maria Piave structure alors ses vers, cette fois-ci inspirés par le drame Don Alvaro o la fuerza del sino, écrit par Angel de Saavedra. À la même période, est aussi présenté l’opéra Aida, à l’opéra Khedival au Caire, soit en 1871. Le livret de cette œuvre est écrit par Antonio Ghislanzoni. Cet opéra contient la célèbre marche triomphale qui, depuis, est devenue une marche cérémoniale jouée dans des grands évènements publique et à des mariages.

C’est à Milan que décède le chef d’orchestre, à la suite d’une crise cardiaque, le 27 janvier 1801. Guiseppe Verdi laisse ainsi quelque 90 compositions polyphoniques, parmi lesquelles une dizaine sont des musiques instrumentales – le reste étant des compositions mixtes, comprenant des éléments vocaux, dont 42 opéras. Son dernier opéra est Falstaff, dont le librettiste Arrigo Boito arrange les vers de Joyeuses Commères de Windsor, écrits par William Shakespeare.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.