Buskers in the Bush : Spectacles hors des sentiers battus

Yves Lecuyer et sa guitare seront sur la trail pour le festival «?Buskers in the Bush?» le 9 aout prochain. (Courtoisie Yves Lecuyer)

Yves Lecuyer et sa guitare seront sur la trail pour le festival «?Buskers in the Bush?» le 9 aout prochain. (Courtoisie Yves Lecuyer)

Après les concerts sur écrans, les artistes des TNO retournent à leur nature première.
Le Northern Arts and Cultural Centre (NACC) orchestre une série de spectacles sur le sentier du lac Frame à Yellowknife, intitulé « Buskers in the Bush » (« arts de la rue en forêt »).
« Nous ne sommes pas à Montréal ou à Toronto, et l’influence de l’environnement a un impact sur les artistes, de dire la directrice générale du NACC, Marie Coderre. Je trouvais donc pertinent de faire une sorte de festival d’arts de la rue, mais dans la forêt ! »
« L’année passée, on avait organisé une première édition similaire qui était une [collecte] de fonds, continue-t-elle. C’était un test et les gens ont beaucoup aimé. »
Les concerts auront lieu les 2, 9 et 16 aout, de 13 h à 16 h, 21 musiciens sont à l’affiche de ce festival, répartis sur les trois journées. On retrouvera entre autres, Leela Gilday, Yves Lecuyer ou encore Carmen Braden.
« Ce sera véritablement des artistes différents, de la musique, des contes, de l’installation artistique, de la peinture, détaille Marie Coderre. Il y aura même des marionnettes. »
« Nous avons voulu plus particulièrement mettre à l’honneur des artistes qui font partie du programme de mentorat pour les professionnels du NACC, ou qui y avaient eu recours par le passé, explique Marie Coderre. On essaye vraiment d’aider les personnes qui ont été [touchées] par la pandémie. »
Les concerts sont présentés à cout libre, mais les dons sont fortement encouragés de contribuer à la remise sur pied de l’industrie culturelle.

Sept artistes par jour
Chaque journée, sept artistes seront en représentation tout au long du sentier, entre l’hôpital Stanton et l’Assemblée législative. Les spectateurs, dont le nombre ne sera pas restreint, pourront entrer par l’une des deux extrémités. Seules recommandations, respecter les distances de sécurité et, dans la mesure du possible, porter un masque. « Nous communiquons sans arrêt avec les autorités de santé publique qui nous aident à développer un protocole adapté à tout le monde », de dire la directrice artistique.
« Il n’y a pas de limite de visiteurs parce que les sept artistes seront installés le long du sentier et ne se produiront que 15 minutes [à la fois]. » Par mesure de sécurité, le public ne pourra plus être admis à partir de 15 h.
Dernier point important, les concerts auront lieu sur « la partie la plus accidentée » de Frame Lake, précise Marie Coderre, c’est-à-dire la portion Ouest du sentier où la chaussée n’est pas pavée. Pour ceux dont la mobilité réduite ne leur permettrait pas d’y accéder, « nous allons faire un film d’une dizaine de minutes sur les trois dates qui sera présenté sur la chaine de Northwestel et sur nos réseaux sociaux », assure-t-elle.

NACC toujours fermé au public
Du côté du NACC, les portes du bâtiment restent pour le moment closes. « On ne sera probablement pas en mesure d’ouvrir tant qu’un vaccin [contre la COVID-19] n’aura pas été trouvé », déplore la directrice.
Ainsi, aucun concert n’est prévu au programme. Seule la compositrice et interprète ténoise Carmen Braden s’y produira à guichet on ne peut plus fermé en aout puisqu’elle ne sera visible qu’en ligne par les spectateurs. Marie Coderre espère tout de même qu’un public restreint pourra y accéder.
La programmation du seul théâtre aux TNO étant entièrement bouleversée par la pandémie, la directrice artistique confie avoir « travaillé dans le vide » : « Tout est tombé à l’eau, tous les plans ont dû être reconfigurés. »
Malgré tout, plusieurs évènements en dehors des murs, encore en préparation, sont prévus pour la deuxième moitié de l’été. « On travaille également sur cinq films de dix minutes sur les arts de la scène à travers les régions », annonce la directrice générale.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561