Si les immigrants s’en mêlaient… : L’autre vote

Les Prince-Édouardiens ont tranché ce 23 avril 2019, offrant les rênes d’un gouvernement minoritaire au Parti progressiste-conservateur (douze sièges).

Le Parti vert devient la nouvelle opposition officielle (huit sièges). Les libéraux sont au troisième rang (six sièges).
Si le choix était revenu aux étudiants, c’est le Parti vert qui dirigerait le gouvernement minoritaire de l’Ile. En effet, plus de 5500 élèves des niveaux élémentaire et secondaire ont exprimé leur choix dans le cadre du programme Vote étudiant pour l’élection provinciale de l’Î.-P.-É. de 2019.

Le Vote étudiant
Les élèves ont suivi une formation qui leur a permis d’apprendre sur le processus électoral et leurs droits et devoirs civiques de citoyens. Ils ont fait des recherches sur les enjeux politiques et les plateformes des partis, ils ont formulé des questions qui ont été envoyées aux leadeurs des partis.

Voici les cinq questions qui ont été retenues. Les réponses des leadeurs des partis politiques sont disponibles sur la toile :

Les changements climatiques sont un vrai sujet de préoccupation. Quels sont les plans de votre parti pour les combattre ?

Si vous êtes élu premier ministre, quelle sera l’action principale que votre gouvernement mènera pour essayer de retenir les jeunes sur l’Ile ?

L’Ile connait actuellement une pénurie de médecins, quelle est votre solution à ce problème ?

Si vous êtes élu, que feriez-vous pour contrer l’insuffisance des ressources dans les écoles ?

Que prévoyez-vous changer si vous gagnez ?

Ils ont par la suite fait leur choix en votant pour des candidats officiels dans leur circonscription électorale locale.
Le 23 avril 2019, à 16 h, 42 écoles avaient soumis leurs résultats, représentant 26 circonscriptions. 5561 élèves ont voté.
Le vote étudiant porte au pouvoir Peter Bevan-Baker et le Parti vert remporte onze sièges. Dix sièges vont au Parti progressiste-conservateur qui forme ainsi l’opposition officielle tandis que le Parti libéral remporte quatre sièges et le NDP obtient un siège.

Le référendum
En marge de l’élection provinciale avait lieu le référendum sur la réforme électorale. Les élèves ont approuvé la réforme avec une nette majorité alors que les adultes rejettent de justesse le passage à un nouveau mode de scrutin de représentation proportionnelle.


Cependant, le nouveau gouvernement aura la décision finale sur cet enjeu, car selon les plus récents résultats, le camp du Non ne l’a emporté que par 51 % contre 49 % pour le Oui.


Or, les partis s’étaient entendus que le résultat du référendum sur le système électoral sera tranché si un camp l’emporte par plus de 50 % des votes dans au moins 17 des 27 circonscriptions.


Les différences entre les résultats du Vote étudiant et ceux de l’élection de leurs ainés sont intéressantes à plus d’un titre.
Il faut mentionner que le Vote étudiant en Alberta a donné les mêmes résultats que l’élection officielle, donnant un gouvernement majoritaire au Parti conservateur uni de Jason Kenney.


Ces élections parallèles sont organisées par un organisme de bienfaisance, non-partisan, dénommé CIVIX.


Cet organisme se donne comme mandat de former les jeunes Canadiens sur les enjeux politiques afin qu’ils puissent devenir des adultes informés sur la démocratie et leurs responsabilités de citoyens, ceci en leur faisant participer en temps réel aux choix de société qui auront un impact sur leurs vies.


Ils apprennent aussi à démêler le vrai du faux et la vérification de la crédibilité des sources à l’ère numérique pour devenir des consommateurs informés de l’information.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages