La décision sera prise le 10 avril : Secondaire à Yellowknife

22 mars 2002
0 Commentaire(s)
Au cours de la réunion de la commission scolaire francophone de division du 12 mars dernier, le président Jean-François Pitre a fait savoir que les commissaires décideront le 10 avril prochain si la 10e année sera offerte en français à Yellowknife.

De plus, selon le président de la commission scolaire francophone de division, Jean-François Pitre, il est fort possible que des portatives soient installées à Hay River pour le début de la prochaine année scolaire. « À court terme, on peut dire que le problème est réglé. Reste maintenant à décider pour le long terme », a-t-il fait savoir. Une rencontre sur le sujet devait avoir lieu le jeudi 13 mars dernier, à Hay River.

Au cours de sa rencontre du mercredi 12 mars, la commission scolaire a aussi accepté l’augmentation du budget alloué à la francisation à Hay River. Cette hausse est due au coût plus élevé que prévu pour le projet. Enfin, c’est l’Association franco-culturelle de Hay River qui continuera d’administrer le budget jusqu’en juin prochain.

Un autre dossier qui est sur le point de débloquer est celui du terrain de jeu. La commission scolaire a reçu une lettre de la ville qui l’autorise à louer le terrain pour trois ans. « Nous avons déjà les jeux et pourrions être en mesure de les installer au printemps », a signalé Jean-François Pitre.

Du côté du projet de l’Association des parents francophones de Yellowknife visant à acheter certains équipements sportifs pour les jeunes, il faudra être patient. « Nous allons monter un fonds spécial pour ce genre de projet. Avant tout, nous devons établir des critères et les projets devront passer par l’école avant de nous arriver, puisque ce n’est habituellement pas le genre de dépenses que doit faire la commission scolaire », d’expliquer Jean-François Pitre, qui s’attend à ce que ce fonds ait une valeur de 10 000 à 15 000 dollars par année.

Embauches

Le processus pour embaucher un nouveau directeur général se poursuit. Le comité entend faire des entrevues téléphoniques au début avril. On espère l’entrée en fonction de la nouvelle personne pour mai ou juin prochain.

Une bibliothécaire a été embauchée afin d’offrir le service aux élèves et à la communauté. Il s’agit de Nadia Mojahir. Celle-ci sera en fonction jusqu’à la fin juin.

Édith Mariez a, quant à elle, été embauchée à titre de coordonnatrice à l’alphabétisation. Quatre candidats ont appliqué sur le poste. « Mme Mariez a pour mandat d’aider à améliorer les opportunités d’apprendre le français », de faire savoir le directeur général de la commission, Chuck Tolley.

M. Tolley a aussi fait savoir qu’environ 75 pour cent des enseignants ont confirmé qu’ils seraient de retour l’année prochaine. Ces derniers ont reçu, récemment, un formulaire d’intention à cet effet.

Les deux postes de directrices seront affichés sous peu. Lorraine Taillefer, directrice de Hay River, avait un mandat d’un an, alors que Brigitte Bergeron avait accéder à ce poste à la suite du départ de Julie Bouchard. « La Loi nous permet d’engager quelqu’un sans processus de sélection au cours de l’année, mais à la fin de l’année, nous devons ouvrir le poste et avoir recours au processus habituel », d’expliquer le directeur général, Chuck Tolley.
Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages