Retard dans les livraisons de vaccins

Vaccin Moderna (Crédit photo : Batiste Foisy)

Vaccin Moderna (Crédit photo : Batiste Foisy)

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ne recevra pas les doses de vaccin comme prévu, ce qui le pousse à revoir sa campagne de vaccination. 

Les autorités des TNO avaient une mauvaise nouvelle à annoncer au point de presse du 2 janvier : des problèmes d’approvisionnement retardent la livraison des doses de vaccin Moderna à travers le Canada.

«On devait recevoir 7200 doses cette semaine et ce ne sera finalement que 4700», a dit la ministre de la Santé et des Services sociaux, Julie Green. Le gouvernement ignore encore combien de doses il recevra du fédéral dans la troisième semaine de février, alors qu’un autre lot de 7200 doses était prévu.

«Depuis le début, on savait que les livraisons des doses de vaccin étaient hors de notre contrôle. Notre équipe a donc conçu un calendrier flexible pour tenir compte de ce genre d’imprévus», a poursuivi la ministre de la Santé.

«Cette réduction n’est pas idéale, a concédé la première ministre Caroline Cochrane, mais je suis convaincue que le gouvernement fédéral va s’assurer qu’on recevra toutes les doses nécessaires pour atteindre notre objectif de vacciner 75 % de notre population.»

Quelque 12 300 Ténois ont reçu leur première dose du vaccin Moderna contre la COVID-19, depuis le début de la campagne de vaccination, le 31 décembre, et une centaine ont reçu leur deuxième dose. Le gouvernement avait reçu 14 400 doses en janvier.

Selon les études cliniques, la deuxième dose du vaccin doit être administrée entre 28 à 42 jours après la première pour un résultat optimal.

«Des gens au Québec et au Royaume-Uni vérifient si le vaccin peut être administré jusqu’à 12 semaines plus tard et on attend leurs résultats», a dit l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kandola. Le calendrier de vaccination pourrait être ajusté en conséquence.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561