COVID-19 : Resserrement des restrictions aux frontières

« Restez à la maison. Soyez forts. » Suite aux mesures de précaution prises par le gouvernement afin de contrer la propagation du coronavirus, tous les moyens sont bons pour afficher son soutien et sa solidarité. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

« Restez à la maison. Soyez forts. » Suite aux mesures de précaution prises par le gouvernement afin de contrer la propagation du coronavirus, tous les moyens sont bons pour afficher son soutien et sa solidarité. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Le resserrement des règles annoncé le 27 avril pour les travailleurs de services essentiels provenant de l’extérieur des TNO représenterait la restriction finale qui permettra de compléter la série de règles imposées par l’administration de la Santé publique dans le cadre des mesures d’urgence sanitaires.
Ces nouvelles mesures modifient l’arrêté sur les restrictions concernant les déplacements et le protocole d’auto-isolement.
Comme l’a expliqué en conférence de presse l’administratrice en chef de la santé publique, Dre Kami Kandola, ces travailleurs essentiels au système de santé et à l’économie représentent en revanche le plus grand risque de propagation de COVID-19 aux TNO.
« Pour le succès de nos actions dans le système de santé, nous avons besoin d’accueillir des gens. Or, malheureusement, plusieurs d’entre eux proviennent de régions où la COVID-19 s’est grandement propagée. Le fait de mettre en place efficacement ces mesures réduira les risques et jouera un rôle important dans les préparatifs visant à assouplir les restrictions au territoire. »

Déconfinement : en attente de réponses
Avec cette dernière restriction en place, on envisage la possibilité d’assouplir certaines mesures. Questionnée sur les interrogations et la hâte de la population face à d’éventuelles mesures de déconfinement, Dre Kandola a affirmé qu’un plan de transition sera dévoilé bientôt.
« Plusieurs de vos questions trouveront réponse lorsque nous dévoilerons notre plan de transition, concernant le relâchement de certaines mesures et restrictions, a-t-elle indiqué. Le public sait que ça s’en vient, et ça s’en vient bientôt. Cela devrait apaiser les inquiétudes. Ceux qui vivent des problèmes ou qui ont des préoccupations peuvent contacter la ligne 8-1-1. »
Les règles aux frontières, elles, ne seront pas levées avant longtemps. Dre Kandola évoque l’attente d’une 2e et d’une 3e vague de contamination au pays dans les prochains mois. « Les restrictions entourant les frontières et les voyages devront rester en place, tout comme l’état d’urgence sanitaire, probablement jusqu’à ce que nous ayons accès à un vaccin ou à un traitement antiviral. », a-t-elle déclaré.

Les nouvelles restrictions
Les nouvelles restrictions concernent les travailleurs qui offrent des services essentiels, les employés du GTNO, des administrations municipales et des gouvernements et des organisations autochtones qui s’occupent des infrastructures ainsi que les agents correctionnels qui entrent aux TNO.
Ces travailleurs doivent désormais se plier aux règles d’isolement de 14 jours dans l’une des quatre collectivités désignées, remplir un plan d’isolement avant d’entrer aux TNO ; obtenir une autorisation auprès de l’administratrice en chef de la santé publique avant leur arrivée, et remplir puis soumettre quatre formulaires de vérification des symptômes au long de leur période d’isolement.
Les employeurs sont également responsables de veiller à ce que ces mesures soient respectées par les employés concernés.
Pour leur part, s’ils sont aux TNO pour une période de plus de 36 heures, les travailleurs de la chaine d’approvisionnement et les équipages d’avion devront soumettre un plan d’auto-isolement et se plier au protocole d’auto-isolement.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561