COVID-19 : Resserrement des règles d’auto-isolement

L’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola
(Crédit photo : Thomas Ethier)

L’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola (Crédit photo : Thomas Ethier)

La santé publique déconseille fortement les voyages non essentiels à l’extérieur du territoire.

Les règles d’auto-isolement des Territoires du Nord-Ouest, qui ne s’appliquaient jusqu’à récemment qu’aux personnes ayant voyagé à l’extérieur du territoire, seront désormais imposées à tous les membres du foyer où cette personne effectue son isolement.


C’est notamment la hausse marquée du nombre de cas au pays — près de 5000 par jours sont enregistrés depuis quelque temps au Canada — qui aurait incité l’administration de la santé publique des TNO à imposer cette nouvelle règle.


« On sait que plusieurs provinces n’arrivent pas à maintenir le suivi des contacts avec les personnes infectées. Des personnes qui reviennent de voyage peuvent ainsi avoir été en contact avec une personne infectée et ne pas nécessairement le savoir », a expliqué l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola, en point de presse.


Dre Kandola a également souligné que jusqu’à maintenant, aux TNO, toutes les personnes partageant un logement dans lequel s’est auto-isolée une personne atteinte de la COVID-19, l’ont également attrapé. Un constat qui fait notamment référence à la récente éclosion dans un foyer de Fort Smith, au sein duquel cinq personnes ont attrapé la maladie après que l’une d’entre elles soit rentrée de voyage.


Bien qu’aucune règle ne l’interdise, la santé publique déconseille fortement les voyages non essentiels à l’extérieur du territoire. « Le risque de contracter la COVID-19 lors d’un voyage est plus élevé que jamais. Essayer d’éviter de voyager, à moins que ce ne soit absolument nécessaire », indique-t-on dans un communiqué de presse émis le 18 novembre.

Nunavut : ordre d’auto-isolement aux TNO
La Santé publique des TNO ordonne à toutes personnes présentement aux Territoires du Nord-Ouest qui se trouvaient, au cours des 2 dernières semaines, dans la région de Kivalliq, au Nunavut, de se mettre immédiatement en auto-isolement pour le restant des 14 jours suivants leur date d’arrivée.


La région de Kivalliq comprend les collectivités d’Arviat, Baker Lake, Chesterfield Inlet, Coral Harbour, Naujaat, Rankin Inlet et Whale Cove.


Ces personnes doivent fournir un plan d’isolement le plus rapidement possible. Ceci peut se faire en ligne, ou en appelant la ligne 8-1-1 ou le 1-833-378-8297. Si elles logent avec d’autres personnes, ces dernières doivent également se placer en auto-isolement, pour une période de 14 jours.


Selon la Dre Kami Kandola, environ 380 personnes auraient traversé la frontière à partir du Nunavut au cours des 14 derniers jours. La Santé publique des TNO entre présentement en contact avec ces voyageurs, afin de s’assurer que les personnes concernées respectent l’ordre d’auto-isolement. En date du 18 novembre, 70 cas de COVID-19 étaient actifs au Nunavut.

Éclatement de la bulle TNO-Nunavut
L’observation de propagation communautaire de la COVID-19 à Arviat au Nunavut et une augmentation soudaine des cas de COVID-19 dans ce territoire a incité l’administration de la santé publique des Territoires du Nord-Ouest à suspendre l’accord de voyagement entre les deux territoires, le 17 novembre.
Toute personne provenant du Nunavut doit donc dorénavant se soumettre à une période d’auto-isolement de 14 jours à son arrivée aux TNO.


En date du 19 novembre on avait dépisté 74 cas de COVID-19 au Nunavut dont plus d’une cinquantaine dans la collectivité d’Arviat. Aux TNO, on dénombrait cinq cas actifs.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561