Remise des Prix d’excellence de l’ATFC

23 septembre 2021
Amber O’Reilly (Crédit photo : Sarah Lamontagne Photography)

Amber O’Reilly (Crédit photo : Sarah Lamontagne Photography)

Le 14 septembre dernier se tenait la cérémonie de remise des Prix d’excellence de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada (ATFC). En raison de la pandémie, la cérémonie a pris la forme d’un gala virtuel pour une deuxième année consécutive. Au total, plus de 60 000 $ ont été remis en bourses aux 10 gagnants de l’édition 2021.

Depuis son instauration en 1999, la Fondation ATFC a remis 664 000 $ à plus de 110 lauréats. Mise sur pied par l’Association des théâtres francophones du Canada, la Fondation a pour objectif de soutenir des projets de créations par des artistes professionnels émergents.

Cinq prix sont remis à l’échelle nationale, deux prix sont remis pour la région de l’Acadie, deux prix sont accordés à des artistes ontariens et un prix est décerné à un artiste de l’Ouest. Parmi les récipiendaires des Prix d’excellence cette année se trouvent deux anciens résidents des Territoires du Nord-Ouest : Amber O’Reilly et Xavier Lord-Giroux.

Le Prix Roland Mahé

Amber O’Reilly remporte le Prix Roland Mahé, qui est remis à un.e artiste de l’Ouest ou des territoires, pour son œuvre Annie et Tom, du lundi au vendredi. Une bourse de 5000 $ accompagne ce prix, afin d’appuyer la production de la pièce qui sera présentée sur scène cet été à Winnipeg.

« C’est la première pièce de théâtre intégrale que j’ai écrite. J’ai commencé l’écriture en 2018, alors un peu plus de trois ans plus tard je peux dire que ça a été toute une aventure comme projet », explique l’artiste.

Mme O’Reilly dit s’être inspirée des cinq actes du théâtre classique pour la structure de sa pièce. « Annie et Tom, c’est l’histoire d’un couple, on les voit tous les jours pendant une semaine, ils vacillent un peu entre l’extase et la misère », poursuit-elle.

Il ne sera pas possible d’assister à cette pièce sur scène aux Territoires du Nord-Ouest, cependant une production vidéo a été réalisée l’été passé. La première virtuelle est prévue pour le 27 octobre.

« Ça a été, à quelques égards, un rite artistique de transformer une pièce de théâtre, de la rendre divertissante et intéressante pour l’écran, mais j’ai vraiment hâte de voir les réactions et les échos que ça pourrait créer », conclut Amber O’Reilly.

 

Le Prix spécial Suzanne-Cyr

Xavier Lord-Giroux remporte quant à lui le Prix spécial Suzanne-Cyr pour son œuvre L’Acte d’apostasie. Nommé en l’honneur de la fondatrice de la Congrégation Notre-Dame du Sacré-Cœur, le Prix spécial Suzanne-Cyr est accompagné d’une bourse de 5000 $ permettant à l’artiste d’effectuer un stage dans l’une des compagnies membres de L’ATFC en Acadie.

C’est le Théâtre l’Escaouette de Moncton qui accueillera Xavier Lord-Giroux pour une résidence d’écriture en 2021-2022, suite à la mise en lecture de sa pièce au Festival à haute voix. Ce n’est cependant pas une première rencontre entre l’artiste et l’Escaouette.

« Je fréquentais le théâtre quand j’avais 15 ans, j’ai continué à le suivre du temps que j’étais à l’université et j’ai travaillé un peu sur le texte, dans un premier laboratoire qui a eu lieu juste avant la pandémie », explique Xavier Lord-Giroux.

« Je me sens super bien, c’est une bonne nouvelle que j’ai eue en retournant au Nouveau-Brunswick, le Prix spécial Suzanne-Cyr me permet d’avoir une bourse pour retravailler le texte », explique M. Lord-Giroux. « Je prévois tenir un laboratoire de création avec des comédiens et des comédiens pour l’améliorer et le bonifier pour éventuellement le produire et le monter en spectacle », poursuit-il.

L’apostasie, l’abandon volontaire et public d’une religion, particulièrement de la foi chrétienne, est le thème central de l’œuvre éponyme. « On dirait que depuis qu’on a découvert des sépultures d’enfants près des pensionnats autochtones, j’ai remarqué qu’il y a beaucoup plus de gens dans mon entourage qui font le processus d’apostasie », ajoute le dramaturge.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561