Ailleurs dans la presse francophone : Remerciez Ignace Semmelweis

Le Dr Ignace Philippe Semmelweis (1818-1965) a révolutionné la médecine et l’hygiène mondiale en montrant que le lavage des mains pouvait freiner la transmission des microbes. (Crédit Montage : André Farhat)

Le Dr Ignace Philippe Semmelweis (1818-1965) a révolutionné la médecine et l’hygiène mondiale en montrant que le lavage des mains pouvait freiner la transmission des microbes. (Crédit Montage : André Farhat)

Il fut une époque où un médecin pouvait pratiquer une autopsie et un accouchement dans la matinée, juste avant le lunch. Au milieu du 19e siècle, la fièvre puerpérale fauchait bien des femmes qui accouchaient.
En devenant médecin résident chef du département d’obstétrique de l’hôpital de Vienne, le 20 mars 1847, le docteur Ignace Philippe Semmelweis allait changer la médecine et l’hygiène mondiale – tout en s’aliénant la communauté médicale.
Par une série d’observations et un raisonnement scientifique entêté, le Dr Semmelweis en arriva à conclure qu’on pouvait freiner la propagation de la maladie en se désinfectant les mains grâce à un lavage adéquat. Cette pratique eut un effet radical : le taux d’infection dans le service de maternité qu’il dirigeait chuta de façon spectaculaire, passant de 18 % à 1 % de cas d’infections.
En développant sa théorie microbienne, Louis Pasteur, autrement plus connu, s’appuya d’ailleurs sur les découvertes de Sammelweis.

Mains propres, mort tragique
Comme bien des pionniers, Ignace Philippe Semmelweis fut davantage perçu comme un hérétique qu’un véritable innovateur. Lui qui, selon l’auteur français Louis-Ferdinand Céline, un de ses admirateurs, traitait d’assassins ses collègues qui refusaient d’appliquer ces règles d’hygiène, mourût seul dans un asile viennois, âgé d’à peine 47 ans.
Toutefois, ses percées ont survécu et semblent aujourd’hui plus pertinentes que jamais.
L’université de médecine de Budapest, en Hongrie, porte depuis 1969 son nom.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561