S'abonner à Médias Ténois

Relance économique : le ministre Vandal rencontre la communauté d’affaires ténoise

Dan Vandal, ministre fédéral des Affaires du Nord, en compagnie de Caroline Wawzonek, ministre des Finances des TNO, Rebecca Alty, mairesse de Yellowknife et Michael McLeod, député libéral des TNO. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Dan Vandal, ministre fédéral des Affaires du Nord, en compagnie de Caroline Wawzonek, ministre des Finances des TNO, Rebecca Alty, mairesse de Yellowknife et Michael McLeod, député libéral des TNO. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Le ministre des Affaires du Nord était de passage à Yellowknife le 14 avril, quelques jours après le dévoilement du Budget fédéral 2022, pour discuter de relance économique.

Thomas Ethier
IJL – Réseau.presse – L’Aquilon

Des emplois de qualité et des entreprises florissantes pour le Nord, voilà les engagements inscrits au budget fédéral 2022, tels que formulés à Yellowknife le 14 avril par le ministre des Affaires du Nord, Dan Vandal. En visite aux Territoires du Nord-Ouest après deux ans d’échanges virtuels, ce dernier a notamment profité de son passage dans le Nord pour s’assoir avec la communauté d’affaires des TNO, et discuter de leurs attentes envers Ottawa.

« L’étape la plus facile d’un budget, c’est d’y écrire des montants d’argent et de les annoncer », a rappelé la mairesse de Yellowknife, Rebecca Alty, après une allocution du ministre Vandal, en conférence de presse. Mme Alty avait pris part, plus tôt dans la journée, à une table ronde aux côtés du ministre, de représentants des chambres de commerce de Yellowknife et des TNO, et de la chambre des mines du Nunavut et des TNO.

 

Emploi, formation et matières premières

« Le gouvernement fédéral mettra en place des mesures importantes qui aideront à répondre aux besoins des travailleurs, des entreprises et des collectivités des TNO, mais également de l’économie canadienne au sens large, afin d’appuyer la croissance économique du Nord pour les années à venir, tout en protégeant l’environnement », a déclaré le ministre.

Ce dernier a notamment mentionné un investissement de 35 millions $ dans le budget 2022 pour les programmes de formation spécialisée de la main-d’œuvre dans les collectivités. Un montant de 15 millions $ servira par ailleurs à appuyer le développement économique des collectivités autochtones du Nord, par le biais de l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor).

« Face à une pénurie de main-d’œuvre généralisée au pays, et particulièrement accentuée dans le Nord, nous doublons le financement qui aidera à former 3500 apprentis issus d’un bassin de main-d’œuvre sous-représentée, a souligné M. Vandal, qui est également responsable de l’agence CanNor. Ces efforts les aideront à débuter une carrière à succès dans un métier spécialisé. »

Également présente, la ministre des Finances des TNO, Caroline Wawzonek, a fait l’éloge d’investissements « variés et diversifiés » pour appuyer la croissance économique des collectivités et accroitre l’accès au logement. Sur le plan économique, la ministre salue particulièrement les efforts consacrés au secteur des minéraux critiques, qui fera l’objet d’une toute première stratégie nationale.

« Nous voyons un fort potentiel dans le secteur des minéraux critiques, qui bénéficiera aux Territoires du Nord-Ouest comme à l’ensemble du Canada », a indiqué la ministre, en soulignant notamment les travaux de refonte de la Loi sur les ressources minières des TNO, sous un modèle de cogestion avec les gouvernements autochtones.

« Nous sommes très bien positionnés pour nous joindre aux conversations entourant les minéraux et métaux critiques. Je suis persuadée qu’avec l’ampleur et la diversité des fonds alloués aux secteurs, nous serons en mesure d’accélérer les petits projets miniers déjà en branle, pour les mener vers l’étape de production. », a-t-elle affirmé.

 

Sécurité, souveraineté et infrastructures

Sur le plan de la souveraineté de l’Arctique, enjeu exacerbé par la guerre en Ukraine, le ministre Vandal a réitéré l’engagement du gouvernement fédéral de consulter les premiers ministres des territoires et les gouvernements autochtones du Nord, notamment en matière de défense. « Le Canada aligne ses efforts sur le programme de défense aérospatiale NORAD, déployé par les États-Unis », a-t-il souligné.

« Je crois que nous sommes dans un contexte où les consultations porteront en grande partie sur les infrastructures de l’Arctique, qu’on parle d’infrastructure marine ou d’aviation, a poursuivi le ministre. Nous explorerons les possibilités d’attribuer des fonctions doubles à certaines infrastructures, qu’on parle, par exemple, de recherche et de sauvetage en mer ou par voies aériennes, ou encore d’amélioration des réseaux de transport ».

 

Grandes attentes pour Yellowknife

Heureuse des montants lus dans le Budget 2022, la mairesse de Yellowknife, Rebecca Alty, dit aujourd’hui attendre de voir se matérialiser les promesses d’Ottawa. « Nous sommes heureux de voir l’agent consacré au logement ou au développement économique. Or, le défi, c’est de concevoir des programmes qui, sur le plan local, répondront aux besoins des collectivités, des résidents et des entreprises », a-t-elle fait valoir.

L’accès au logement demeure à ses yeux la priorité. Sur ce plan, le programme fédéral d’offre de logements abordables « Vers un chez-soi », dont le financement a été doublé, est dans la mire de la municipalité. « On espère obtenir notre juste part. Nous avons reçu un million ces deux dernières années, et pourrions obtenir le double pour les deux prochaines années, souligne la mairesse dans un entretien avec Médias ténois. Ceci nous permettrait de faire évoluer nos programmes de logements, mais également d’acheter de nouvelles habitations ou d’en appuyer la construction. »

« Je suis également heureuse de l’agent prévu pour la formation des résidents, mais également des changements en matière d’immigration. C’est une chose que j’entends beaucoup de la part d’entreprises de Yellowknife : il est difficile de recruter de bons employés. J’espère que ces nouveaux programmes vont réellement les aider », ajoute-t-elle.

Seul bémol, le financement alloué aux municipalités demeure inchangé pour la prochaine année. « Nous aurions aimé voir plus d’argent dédié au Fonds pour le développement des collectivités du Canada – rebaptisé à partir du Fonds de la taxe sur l’essence. C’est de l’argent important pour assurer aux collectivités de répondre aux besoins de bases de leurs résidents, comme l’accès à l’eau », indique Rebecca Alty.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.