À grands pas ! : Radio Taïga

17 mai 2001
0 Commentaire(s)
Les pièces du sous-sol de la maison Laurent Leroux ressemblent de plus en plus à un studio de radio. Au revoir chantier de construction, la console est arrivée, l'installation est pratiquement complétée et les murs sont isolés !

La radio francophone pourra bientôt offrir 168 heures de diffusion en français, rien de moins ! Et pour combler une quinzaine d'heures de diffusion locale, Radio Taïga est à la recherche d'animateurs et d'animatrices qui ont envie de s'engager et d'apprivoiser le micro. Un étudiant, Sylvain Lavoie, a d'ailleurs été embauché en tant qu'agent de promotion de la radio.

Selon les prévisions actuelles, une émission matinale d'actualité, d'une durée de deux heures, pourrait être en ondes du lundi au vendredi. Cela signifie que les bénévoles se partageraient les cinq autres heures de diffusion locale.

La directrice souhaite mettre sur pied un comité de programmation chargé d'évaluer les projets, devant être déposés avant le 1er septembre 2001. D'ailleurs, certains ont déjà avancé des idées d'émissions... de fin de soirée un peu osées !

Pour ceux et celles qui ne souhaitent pas produire une émission hebdomadaire, ils pourront faire des collaborations spéciales ou des capsules. La communauté de Fort Smith a soulevé l'idée d'envoyer des capsules. « S'ils veulent embarquer, la porte est grande ouverte », lance Christine Cadet, qui se concentre pour le moment à la mise en place de la future Radio Taïga à Yellow-knife.

Plusieurs des bénévoles présents lors de la réunion ont également rappelé l'importance de mettre l'emphase sur la participation des jeunes et des écoles d'immersion. « Il faut vraiment mettre du Chicaboum français, de la musique qui brasse », s'exclame la directrice en riant.

Depuis quelques semaines, Christine Cadet écrit des chroniques musicales dans L'Aquilon et elle invite les bénévoles à faire de même puisque cela permet d'amasser des fonds. « Vous pouvez nous parler de vos coups de c¦ur, mais ce n'est pas limité à cela », soutient-elle. Cette activité, comme plusieurs autres prévues pour l'été 2001 permettront à la radio d'effectuer une levée de fonds. « Selon nos prévisions budgétaires, nous devons amasser environ 10 000 $ », ajoute Christine Cadet.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages