Quand la fierté s’apprend à l’école

01 mars 2002
0 Commentaire(s)
Comment faire vivre les Olympiques d’hiver aux jeunes enfants des Territoires du Nord-Ouest? Comment affirmer notre fierté et encourager activement nos athlètes olympiques? Pendant les deux semaines de compétition, la classe de maternelles et la première année de l’école francophone de Hay River ont affiché leur fierté et leurs encouragements en réalisant un mur d’honneur pour les médaillés canadiens. Le mur fut installé dans le couloir de l’école francophone, qui occupe deux classes dans l’école Princess Alexandra, et pouvait ainsi être vu par tous les enfants des deux écoles, anglophone et francophone.

Pour chaque victoire, les enfants ont dessiné un drapeau canadien et inscrit le nom de l’athlète récipiendaire d’une médaille. Des pancartes de félicitations, accompagnées de photos de l’événement, ont été fabriquées et installées sur le mur par le moniteur de français. Puis, la ville et la province d’origine de chaque médaillé étaient indiquées sur une carte du Canada. Le projet lancé par leur professeure, Wendy Shank, a eu un vif succès : « À la télévision, on nous demandait d’afficher notre fierté canadienne et d’encourager nos athlètes. C’était notre petite contribution «, affirmait-elle.

Cette initiative a permis de suivre plus passionnément les jeux ainsi que de faire vivre des rêves. « Madame Wendy, si je vais aux Olympiques, est-ce que tu vas venir me voir? «, a demandé la petite Paige qui pratique le patinage artistique. La passion était également palpable vendredi dernier lorsque l’équipe canadienne de hockey (masculin) affrontait le Bélarus. Qui allait gagner? « Le Canada!», ont répondu en chœur les enfants. Toute l’école a pu suivre les résultats de la partie et célébrer la victoire du Canada qui allaient participer à la finale le dimanche suivant.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages