Urbanisme : Qu’est-ce qui se passe à Kam Lake South

Carte de Kam Lake South et Grace lake.

Carte de Kam Lake South et Grace lake.

 

Au cours des deux dernières semaines, le quartier Kam Lake South s’est retrouvé au cœur de l’actualité et à l’ordre du jour du conseil municipal de Yellowknife. La cause ? Le zonage proposé est perçu comme contradictoire.
 

Le quartier Kam Lake South était à l’ordre du jour du conseil municipal au cours des deux dernières semaines. Les usages proposés sous le zonage du nouveau secteur seraient en cause. Ceux-ci permettraient la création de nouveaux lots aux usages résidentiel, agricole, touristique et industriel.


Pour certains conseillers, ces usages semblaient contradictoires, surtout pour les résidents des alentours. Dans un éditorial du Yellowknifer, on pouvait récemment lire que ce nouveau zonage mènerait la ville à répéter des erreurs qu’elle avait commises avec Kam Lake – un secteur industriel à usages également résidentiels, une réalité reflétée dans le nouveau plan d’urbanisme.


Aux voix des conseillers se sont aussi ajoutées celles des résidents de Grace Lake, un quartier résidentiel à très faible densité avec de grands terrains situés sur les rives sud et nord du lac Grace. La partie sud de Grace Lake, en particulier, se retrouvera, selon le zonage proposé par la ville, complètement entourée par Kam Lake South. Grace Lake, sous le nouveau régime de zonage, la construction se verra aussi limitée aux lots déjà cadastrés. L’arrivée potentielle de fermes et de nouveaux lots pour chiens de traineau a causé la consternation chez les résidents de Grace Lake, qui ont soulevé les problèmes des odeurs et des bruits indésirables en lien avec cette nouvelle réalité. Une motion pour amender le plan d’urbanisme, qui aurait limité les chenils à leur secteur actuel, a été rejetée par le conseil municipal. On peut toutefois s’attendre à voir des changements dans la version finale du plan d’urbanisme.

Le zonage de Kam Lake South
Kam Lake South, sous le nouveau plan d’urbanisme, est conçu comme le nouveau foyer de la communauté des mushers, pour les chenils de chiens de traineau. Quelques usagers industriels légers ainsi que la carrière pourront demeurer à leur emplacement actuel, mais aucune nouvelle industrie ne sera autorisée à s’installer au sud du ruisseau qui sépare Kam Lake et Kam Lake South. Les autres usages encouragés dans le secteur seront le tourisme à faible impact et l’industrie des loisirs, mais seulement où l’infrastructure existe déjà pour les soutenir – une restriction qui semble plutôt lourde si la ville désire développer le secteur touristique. Enfin, l’agriculture, incluant les petites fermes et les serres, sera aussi permise au sud du ruisseau.
Ce mélange hétéroclite d’usages possède un fil conducteur : soit l’industrie du tourisme, un secteur mal représenté dans les outils de zonage traditionnel des urbanistes. En englobant tout le secteur sud de Grace Lake, les usages permis par le zonage tentent de concilier les usages existants et futurs.
Le problème de Kam Lake South n’est donc potentiellement pas en lien avec les usages, mais plutôt avec la délimitation de l’espace. Le quartier Kam Lake South est tout simplement trop grand.

Un compromis ?
Une possibilité pour rassembler les usages du quartier et rapprocher le secteur résidentiel pourrait être d’agrandir l’espace de zonage désigné Grace Lake. Le développement agricole et touristique pourrait être limité au côté ouest du chemin Kam Lake, créant ainsi un espace « tampon » pour les résidents de Grace Lake. Cela ne règlerait évidemment pas les problèmes de bruits ou d’odeur de manière définitive, mais les résidents n’auraient pas à craindre que le lot voisin soit un site touristique, une ferme ou un enclos à chien. Cela pourrait également limiter le risque de contamination du lac Grace.
Des modifications devraient être apportées au zonage proposé pour accommoder les usages agricoles et d’un futur terrain de golf, et ce, de concert avec les résidents.
Une telle approche assurerait aux promoteurs touristiques, aux mushers et autres entrepreneurs un accès à Kam Lake, un atout pour plusieurs de ces entreprises. Plutôt que de mélanger les usages industriel, touristique et résidentiel, cette approche permettrait une certaine séparation sans pour autant nuire à la construction de maisons dans la région adjacente à Kam Lake.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561