Ptarmiquoi?

04 octobre 2018
Katherine Ades personnifie Gabumon de Digimon. Ce costume lui a permis de remporter le concours de la meilleure costumade. (Crédit photo : Elianta Jaillet)

Katherine Ades personnifie Gabumon de Digimon. Ce costume lui a permis de remporter le concours de la meilleure costumade. (Crédit photo : Elianta Jaillet)

 Une fois par année, depuis 2012, le Ptarmicon est proposé aux habitants de Yellowknife. Quelques passionnées par cet univers communément nommé geek, en gèrent la préparation. Plusieurs formes d’intérêt y sont abordées telles que les jeux vidéo, de société, de rôles, de cartes (Magic et Pokemon) et la costumade (Cosplay).


Le Ptarmicon 2018 a eu lieu à l’Hôtel Château Nova, du 27 au 29 juillet dernier. Les intéressés ont été invités à participer à plusieurs activités organisées dans une ambiance décontractée et familiale. L’évènement a présenté ainsi quelques moments phares, que ce soit les séances de jeux de rôles ou de jeux de société libre-service, avec le soutien de fins connaisseurs des règlements. Il y avait aussi une parade d’amateurs de costumade déguisés en leur personnage favori et un tournoi important dans le monde des cartes Magic. Le Ptarmicon a aussi réservé un espace pour les adeptes de jeux vidéo, avec des consoles variées et une télévision diffusant des épisodes de divers animés japonais durant la fin de semaine. Enfin, des activités présentées par les invités SilverLining & DevouringDark Cosplay ont été à l’honneur dans l’horaire du Ptarmicon 2018. Les festivaliers ont probablement pu profiter de cette fin de semaine pour satisfaire leurs passions variées.


Lors de discussions avec des participants, des bénévoles et des organisateurs du Ptarmicon, plusieurs raisons ont été avancées pour expliquer leur présence. Évidemment la satisfaction de pratiquer sa passion a été à l’honneur. Les participants de tout âge et de tout niveau d’implications (débutant à vétéran) ont été enthousiastes à l’égard de cette édition 2018. Que ce soit, un enfant en très bas âge voulant s’initier aux jeux vidéo ou d’un adulte préférant les jeux de société dans lesquels sont contenues des références plus matures. Toutes les tranches d’âges pouvaient s’y plaire. L’évènement a aussi attiré une bénévole nouvellement résidente de Yellowknife qui a socialisé avec des gens ayant les mêmes intérêts qu’elle. Le Ptarmicon constitue donc l'une des nombreuses manières de s’intégrer à une nouvelle ville. D’autres festivaliers sont venus avec des amis, afin de profiter des activités et de pousser plus loin leurs passions ou d’en explorer d’autres. Certains adeptes d’un jeu de rôles ou de société ont aussi pu en essayer d’autres. S’il est difficile de savoir qu’en additionnant les passions, le côté social et les multiples découvertes, la culture geek peut croitre à Yellowknife, le Ptarmicon peut en certainement encourager sa croissance. Cet événement s’ajoute donc aux soirées de jeux bimensuelles nommées Game Knight régulièrement organisées à cet effet.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages