Municipalité de Yellowknife : Probable augmentation des taxes en 2020

Les conseillers municipaux préconisent la prudence en préférant maintenir l’augmentation du taux d’imposition foncier de 1,63 % pour 2020 à Yellowknife. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Les conseillers municipaux préconisent la prudence en préférant maintenir l’augmentation du taux d’imposition foncier de 1,63 % pour 2020 à Yellowknife. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Les conseillers municipaux de Yellowknife se sont prononcés le 11 mai en faveur du maintien d’une augmentation 1,63 % du taux d’imposition foncier, comme prévu dans le budget 2020. L’option d’annuler cette augmentation pour offrir un appui financier dans le contexte pandémique a été écartée.
Comme l’administration l’a démontré dans un mémorandum transmis aux conseillers, l’annulation d’une augmentation de 1,63 % des taxes offrirait cette année un répit estimé à 20 $ à 60 $ pour la plupart des résidents, un montant jugé modeste par le conseil, considérant que le fait d’annuler l’augmentation en 2020 signifierait un accroissement du déficit annuel de 504 000 $.

Atténuer le choc de 2021
Annuler l’augmentation cette année aurait également comme effet d’accentuer le fardeau fiscal des contribuables pour les années à venir. Selon les projections, en maintenant l’augmentation de 1,63 % prévue pour 2020, les taux d’imposition fonciers devraient s’élever respectivement à 7 % et 6,5 % en 2021 et 2022, en comparaison à 8,6 % et 7,3 % si on devait geler l’augmentation cette année.
Comme l’a souligné l’administration, on appréhende une 2e et 3e vague de contamination au pays dans les prochains mois, et des impacts financiers qui restent encore à déterminer. Le conseiller Julian Morse a convenu que maintenir l’augmentation du taux d’imposition permettra d’atténuer le choc prévu pour 2021. « Je ne crois pas qu’il serait prudent de changer les choses, a-t-il résumé. Tout ce que nous enlevons maintenant causera encore plus de mal dans le futur ».

Une aide à planifier
La conseillère Shauna Morgan a quant à elle souligné l’importance, à ses yeux, d’aider spécifiquement les personnes touchées par la crise, plutôt que d’accorder un montant modeste à tous les résidents.
« Je me concentrerais davantage à cibler nos efforts vers ceux qui en ont besoin, plutôt que d’offrir une couverture à tous les résidents de la ville. Ce serait un petit montant qui n’aurait sans doute que peu d’impact pour chaque individu, mais qui représente un montant significatif pour la municipalité si nous considérons l’effet qu’aurait cette mesure sur le montant du déficit. »
« Si nous vidons nos coffres maintenant, nous aurons encore moins de ressources pour nous préparer aux impacts du futur, a-t-elle ajouté. Il est plus logique de s’en tenir à l’itinéraire prévu dans le budget et de se concentrer sur le long terme, sachant que nous faisons face à beaucoup d’imprévus pour le futur. »

Une situation en évolution 
Le conseiller Robin Williams s’est d’abord montré réticent au maintien de l’augmentation. Il paraissait risqué à ses yeux de taxer les résidents pour des projets d’infrastructure qui pourraient devoir être annulés. Il a toutefois conclu qu’il est plus prudent de considérer des mesures d’appui financier aux résidents dans le cadre du budget de 2021, lorsque le conseil aura une vision claire des impacts de la pandémie.
« Il semble, en écoutant l’administration, que nous n’en sommes pas encore au point de vraiment comprendre les implications de [cette crise]. Il semble également que nous allons poursuivre nos prévisions financières pour, peut-être, mettre de l’avant certaines mesures d’aides financières […]. En regard de la situation actuelle, je suis en faveur de la proposition, mais je m’attends à certaines discussions lorsque nous nous rapprocherons du budget de 2021. »
La mairesse Rebecca Alty s’est également prononcée en faveur de cette « modeste » augmentation. Il est selon elle préférable d’attendre d’avoir une vision claire de la situation, en fonction des impacts d’éventuelles mesures de déconfinement qui seront annoncées par le GTNO, et des 2e et 3e vagues de propagation de la COVID-19.
Le conseil a rejeté en avril plusieurs des recommandations de la Chambre de commerce de Yellowknife pour offrir un appui financier aux PME touchées. La Chambre proposait entre autres de puiser dans les fonds de réserve de la municipalité pour créer un programme d’appui aux PME, et d’annuler les frais de construction et les frais de développement en 2020.
La municipalité de Yellowknife profite cette année d’un surplus budgétaire de 6,7 millions $.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561