Contes : Prendre confiance par le conte

La conteuse Manon Lacelle. (Crédit photo : Peggy Turbide)

La conteuse Manon Lacelle. (Crédit photo : Peggy Turbide)

La conteuse Manon Lacelle visitera Yellowknife, Fort Smith et Inuvik.

Ce sont des contes de sagesse, pas des contes spectaculaires, dit de son œuvre Manon Lacelle.

La sagesse comprend-elle la confiance en soi ? En tout cas, c’est un des éléments que ses ateliers insufflent aux enfants qui y participent, assure Manon Lacelle.


Dans les ateliers de conte qu’elle donnera à Inuvik, Fort Smith et Yellowknife, l’enfant choisit des personnages illustrés sur des pierres à partir desquels il construit une situation problématique et sa résolution.


« Souvent, observe Manon, ça parle d’un problème qui se rapporte à lui. Ça l’aide à trouver des solutions. Il va voir comment il est fort dans son imagination. »


De plus, les enfants développent à travers l’atelier leur aptitude à s’exprimer en public, ce que Manon Lacelle appelle la racontance. « J’essaie de les contaminer avec le plaisir de raconter », dit-elle.


Les 3 et 4 avril, Manon Lacelle rencontrera les élèves en immersion de la prématernelle à la 9e année de l’école East Three et visitera la bibliothèque municipale d’Inuvik. Elle sera ensuite à l’École Joseph-B.-Tyrell de Fort Smith le 8 avril, puis, à Yellowknife les 10 (William Macdonald) et 11 (Allain St-Cyr) avril.

Parcours
Actuellement résidente des iles de la Madeleine, Manon Lacelle a quitté très jeune l’Abitibi pour le Nouveau-Brunswick. Elle dit y avoir été spirituellement adoptée par la famille Augustine, membre de la Première Nation Elsipogtog, avec laquelle elle a participé à nombre de cérémonies.


La sagesse autochtone inspire les contes qu’elle créée et dit dans des spectacles où le chant occupe une place privilégiée.


Le conte du Petit Ours, par exemple, porte sur l’importance de notre prénom, « ce premier mot d’amour qu’on entend, qui va durer toute notre vie ».


Dans Kitpoo aussi, l’histoire d’un aigle encouragé à quitter son nid pour découvrir le monde. « Il rencontre le premier peuple, résume Manon, qui l’instruit sur la beauté et la fragilité de la Mère Terre. Il devra ensuite transmettre cet enseignement aux autres. Cela parle de l’importance que chacun prenne soin de son environnement. »

Des iles à Yellowknife
Des iles de la Madeleine, Manon Lacelle apporte des étoiles de mer, des griffes de loup marin et des dollars de sable pour donner en cadeau à ceux et celles qui lui raconteront des histoires.


Elle apporte aussi beaucoup de curiosité pour cette contrée dont lui ont parlé des Ténois qui ont participé aux Rencontres de créations spontanées, aux iles en 2018.


« J’ai très hâte de venir, confie la conteuse. Je n’ai jamais vu d’aurores boréales. Je veux rencontrer les communautés, j’aimerais assister à des rencontres cérémoniales. »


Manon Lacelle devrait participer aux ateliers de création Ratafia, mais la forme que prendra cette collaboration ne sera confirmée que plus tard, sur la page Facebook de l’Association franco-culturelle de Yellowknife.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561