Pour nourrir Igloolik

Merlyn Recinos, artisan chez Arctic Fresh.

Merlyn Recinos, artisan chez Arctic Fresh.

La compagnie de distribution alimentaire en ligne Arctic Fresh entend réaliser dès cette année un projet majeur à Igloolik pour lutter contre l’insécurité alimentaire.
« Nous allons développer ce que nous appelons notre magasin autonome, explique un des artisans d’Arctic Fresh, Merlyn Recinos, qui va incorporer une serre et une usine modulaire de transformation de viande certifiée. Nous serons capables de transformer de la viande de gibier et nous allons aussi avoir de l’espace d’entreposage. »
M. Recinos et sa conjointe Rhoda Angutimarik, la présidente-directrice générale d’Arctic Fresh, anticipent également de vendre du riz, du sucre et de la farine en vrac.
« Ça réduira le prix, de 50 à 60 %, calcule M. Recinos, qui est également maire d’Igloolik, parce que tu n’achètes pas une marque, tu achètes le produit. […] Alors les gens qui veulent faire un repas le soir pourront acheter le riz, le phoque ou quoi que ce soit qui a été chassé. »
Pour ce projet, Arctic Fresh fera un partenariat avec une entreprise de Winnipeg.

Un mandat social
La compagnie Arctic Fresh a vu le jour en 2017 et son mandat social est de combattre l’insécurité alimentaire et d’accroitre les capacités des individus et des communautés.
« C’est pour ça qu’Arctic Fresh existe, de dire Mme Angutimarik. J’ai grandi sans avoir beaucoup de nourriture. Le seul repas, c’était le diner, des macaronis. Je l’ai expérimentée [l’insécurité alimentaire], et comme professeur, je la vois encore aujourd’hui. »
En 2017, six enfants sur dix vivaient dans un foyer subissant l’insécurité alimentaire, avance Merlyn Recinos. « Malheureument, observe-t-il, depuis que nous avons créé notre entreprise, sept enfants sur dix vivent l’insécurité alimentaire. Au lieu de faire du progrès, nous avons régressé, nous devons nous tenir ensemble et changer cette statistique. »
Arctic Fresh s’est impliquée dans différents projets axés sur l’alimentation, des soupes populaires, mais aussi l’achat de nourriture aux chasseurs pour en redistribuer une partie aux ainés. L’entreprise aide gratuitement la distribution des produits du transformateur de café Kaapittiaq, basé à Cambridge Bay.
Son implication sociale a été soulignée par des prix remis par The Innovators & Entrepreneurs Foundation et Startup Canada.
Mais pour Merlyn Recinos, la sécurité alimentaire passe aussi par l’emploi et il fait beaucoup de mentorat en entrepreneuriat. Il déplore que trop souvent, de gros projets de l’extérieur se réalisent dans les collectivités du Nord sans création d’emploi.
« Nous avons un électricien inuit à Igloolik, un plombier, dit-il. Ce n’est pas nécessaire d’apporter ces ressources dans la communauté ; il faut simplement nous assurer que nous les utilisons. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561