Le reconnaissez-vous ? : Portrait du Nord

03 juillet 2001
0 Commentaire(s)
Le premier juillet approche et l'heure du déménagement a sonné pour Pierre Lessard et sa famille qui habitent Yellow-knife depuis maintenant plus de vingt ans.

« Nous sommes arrivés avec Atchuk en 1980 », raconte Paula, la tendre moitié de Pierre.

Atchuk ? « C'était notre chat et son nom signifie je-ne-sais-pas en inuktitut. On ne savait pas si c'était une femelle ou un mâle. Imagine, Pierre est gynécologue, mais il ne savait pas de quel sexe était le chat », taquine Paula en faisant un clin d'¦il à Pierre. Atchuk n'est plus, mais la famille s'est élargie d'un chien, Credance, et d'un hamster, Templeton, qui traverseront bientôt le Canada, avec Pierre, Paula et les filles, pour aller s'installer au village de Kingsport by the Sea, 250 habitants, en Nouvelle-Écosse.

Pourquoi un tel changement ? « Tu sais, parfois, en écoutant un film, tu appuies sur « pause », c'est ce que nous allons faire », avoue Pierre. Une retraite bien méritée !

Gynécologue et obstétricien de formation, Pierre Lessard a embrassé la profession tout comme son père, son grand-père, sans oublier trois oncles de la famille et Paula, qui travaille également en milieu hospitalier. « Il a mis au monde environ 1000 personnes depuis son arrivée ici », lance Paula. « Il avait ça dans le sang », souligne Paula en riant.

Le sang ! Parlez-en à Pierre qui effectue près de 75 césariennes par année. Pourtant, de son propre aveu, le docteur n'aime pas le sang au petit écran ! « Je suis incapable de regarder une opération à la télévision. Quand ce n'est pas moi qui opère, je ne suis pas capable », admet-il, le sourire aux lèvres.

Pierre est arrivé à Yellowknife avec une idée derrière la tête : enseigner et mettre sur pied un programme pour l'Arctique de l'Ouest. V¦u réalisé ! Seul médecin gynécologue durant « une douzaine d'années » au Nord, Pierre a parcouru les Territoires du Nord-Ouest. Par la suite, il a travaillé avec le docteur Peter Kallos avec lequel il a partagé les cas difficiles et les nuits blanches.

Pierre n'a pas seulement la médecine dans le sang. « J'ai toujours eu le goût de l'aventure ! » Avant de rencontrer sa bien-aimée, il a foulé le continent africain, du Zaïre au Niger. Des maladies tropicales à la médecine générale, il a appris son métier et attendu quelques années avant de rencontrer celle qui allait partager sa vie et le suivre de Toronto à Yellowknife, en passant par Québec et Kuujjuaq.

C'est à Toronto que le couple s'est rencontré. « J'ai toujours su que j'allais marier un grand homme, foncé, avec un accent ! », lance Paula, qui a appris le français,« la langue des secrets ! »

Pierre et Paula chuchotent parfois en français à l'abri des oreilles indiscrètes de leurs deux filles adoptives, qui ne le parlent pas, mais essayent certainement de le comprendre !

Quels souvenirs de Yellowknife gardera la petite famille ? « C'est un bel endroit pour apprendre à vivre les uns avec les autres. Environ 42 nationalités sont représentées ici ! », s'exclame Paula. « Je ne m'ennuierai pas des moustiques, lance Élise, l'aînée. Jocelyne la regarde, complice : elle est d'accord !
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages