Dans nos pages en 2018 : Politique

10 janvier 2019
Michèle Audette clôture les audiences de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées à Yellowknife. (Crédit photo : Denis Lord)

Michèle Audette clôture les audiences de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées à Yellowknife. (Crédit photo : Denis Lord)

23-25 janvier
L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées tient ses audiences à Yellowknife.
Le manque de ressources en santé et services sociaux est un élément marquant des témoignages, selon la commissaire Michèle Audette. Le rapport final doit être remis au gouvernement du Canada d’ici avril 2019.

8 février
La commissaire aux langues des Territoires du Nord-Ouest, Shannon Gullberg, dépose son rapport annuel 2016-2017 devant le Comité permanent sur les opérations gouvernementales. « [...] Le silence continu de l’Assemblée, y écrit-elle, minimise l’importance du commissariat et discrédite son rôle. » Elle annonce la parution prochaine de rapports sur l’usage des langues officielles à l’Assemblée législative et dans le domaine de la santé, toujours inédits en date du 7 janvier 2019.

10-11 mars
Une quinzaine de femmes participent à Yellowknife à la formation de l’école de politique pour femmes, formation élargie qui touche désormais l’ensemble du corps électif des TNO, incluant politique autochtone, municipale et scolaire.

4 avril
Remaniement ministériel au GTNO : le ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Alfred Moses, et sa consœur aux Affaires municipales et communautaires, Caroline Cochrane, troquent leur siège. Le ministre des Finances, de l’Environnement et des Ressources naturelles, Robert C. McLeod, reçoit la charge de la Société d’énergie des Territoires du Nord-Ouest.

30 mai
Le GTNO rend public le rapport de la firme MNP sur l’examen des principes fondateurs du Collège Aurora. Le rapport propose de remplacer le collège en 2024 par une université polytechnique du Nord canadien, dont le campus principal et les quartiers généraux seraient basés à Yellowknife. Il suscite un concert de réprobations à Fort Smith.

31 mai
La majorité des députés rejette une motion du député de Kam Lake, Kieron Testart, voulant que soit demandé au vérificateur général du Canada un examen du processus de construction de la route Inuvik-Tuktoyaktuk, M. Testart dit qu’il écrira lui-même au vérificateur. « Les électeurs que je représente, dit-il, ont beaucoup de questions sur les 300 M$ qu’a couté la route. »

28 aout
La Société foncière de Norman Wells et les gouvernements du Canada et des Territoires du Nord-Ouest signent l’entente de principe sur l’autonomie gouvernementale proposée pour les Dénés et les Métis de Norman Wells.
L’entente définitive pourrait définir les pouvoirs du gouvernement autonome en matière d’éducation, de santé, de justice.

10 septembre
Le Comité sénatorial sur l’Arctique consulte divers représentants des TNO à Yellowknife. Son président, le sénateur du Nunavut Dennis Patterson, est le seul représentant du Nord puisque le premier ministre n’a encore nommé aucun sénateur pour le Yukon et les TNO. Ces consultations sont liées au futur Cadre stratégique pour l’Arctique, qui se fait attendre.


15 octobre

Rebecca Alty est élue mairesse de Yellowknife, devançant ses rivaux Adrian Bell, Jerald Sibbeston et Bob Stewart. Toutes les candidates au conseil, Shauna Morgan, Stacie Smith et Cynthia Mufandaedza, sont élues.


24 octobre
Le ministre de Pêches et Océan Canada et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, et le président d’Inuit Tapiriit Kanatami, Natan Obed, annoncent la création d’une région administrative autonome de l’Arctique, incluant une partie des TNO. La nouvelle suscite l’indignation du chef de la Nation Dénée, Norman Yakeleya, dont le peuple n’a pas été consulté.

29 octobre
L’Assemblée législative approuve en première lecture le projet de loi pour modifier la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée. Parmi les améliorations approuvées par la commissaire à l’information et à la vie privée des TNO, Elaine Keenan Bengts, la création d’un cas d’exception : même si une information se conforme aux critères législatifs pour empêcher sa diffusion, elle pourra être révélée si elle est d’intérêt public. Dans son rapport annuel, Mme Bengts souligne que depuis la révision de la Loi, il y a deux ans, les progrès accomplis aux TNO sont imperceptibles.

31 octobre
Les ministres de la Santé et des Services sociaux Glen Abernethy et de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement Wally Schumann survivent à un vote sur leur éviction du cabinet. On reproche au premier la perte de plusieurs dossiers sur les patients des TNO et un rapport accablant du vérificateur général du Canada sur la détérioration de la protection de l’enfance. D’aucuns tiennent M. Schumann imputable de problèmes de livraison de marchandises dans les collectivités du Nord.

12 décembre
Le cabinet du premier ministre annonce la nomination de Dawn Anderson à titre de sénatrice des Territoires du Nord-Ouest. Inuvialuite élevée à Tuktoyaktuk, Mme Anderson a occupé divers postes au ministère de la Justice des TNO, notamment celui de directrice de la Division de la justice communautaire et des services de police communautaires.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages