Sur scène : Plein la scène avec Ratafia

François-Guillaume Leblanc et Céline Vigneau. (Crédit photo : Denis Lord)

François-Guillaume Leblanc et Céline Vigneau. (Crédit photo : Denis Lord)

 

Sketchs, musique, peinture et micro ouvert seront au rendez-vous le 5 mai alors qu’en programme principal, des artistes de Yellowknife présenteront le résultat d’ateliers de théâtre consacrés à la création de personnages, au jeu clownesque, au mime et à l’improvisation, sous l’égide du Théâtre Biscornu et de l’Association franco-culturelle de Yellowknife.


Le projet Ratafia émane de la troupe madelinienne du Théâtre Biscornu et se veut un spectacle de type cabaret, réunissant dans un premier temps les talents locaux, en route vers, fin aout, un spectacle francophone et pancanadien intitulé les Rencontres de créations spontanées.


François-Guillaume Leblanc et Céline Vigneau, du Théâtre Biscornu, sont au cœur de la tournée Ratafia, qui se termine à Yellowknife après un passage en Nouvelle-Écosse, en Saskatchewan et au Yukon. Créateur de plusieurs spectacles, François-Guillaume Leblanc a aussi participé au spectacle Ovo du Cirque du Soleil. Quant à Céline Vigneau, elle œuvre depuis 1995 au sein de la Ligue madelinienne d’improvisation, est diplômée en enseignement des arts et coordonnatrice de production à Biscornu.

Ateliers et spectacle
Si une partie des ateliers est consacrée à la créativité et au développement de trames narratives, le corps y occupe une place privilégiée, dans la gestuelle représentative de personnages et d’actions, dans le rapport au public. À Yellowknife, des écoliers d’Allain St-Cyr et une douzaine d’adultes ont bénéficié de la formation et de l’expérience des deux artistes.


Dans le spectacle du Shout, des artistes locaux de différentes disciplines alterneront sur scène avec une sélection de ce ceux et celles qui auront participé aux ateliers Ratafia. On peut s’attendre à y trouver des joueurs de l'ancienne Ligue d’improvisation de Yellowknife, comme Alex Assabgui et Carole Monnet, et quelques figures connues des planches de la capitale, telle Catherine Barlow, accompagnées par François-Guillaume Leblanc.
« Le spectacle n’est pas un match d’improvisation, mais adopte plutôt la formule cabaret », explique Céline Vigneau, qui s’occupera de la logistique et de la direction artistique.


Aucune équipe ni carte de jeu donc, seulement des comédiens s’inspirant ensemble de la performance qui a précédé leur arrivée sur scène. En l’occurrence, il y en aura pour tous les gouts, assure la coordonnatrice des projets culturels et jeunesse à l’AFCY Jessica Payeur. Sami Blanco fera de la peinture en direct accompagné par DJ Puppy, et reviendra plus tard sur scène comme DJ. Natasha Duchesne interprètera des chansons, André Noureau jouera un extrait de la pièce de Drew Hayden Taylor Dans un monde créé par un cabotin; Maxence Jaillet jouera de la guimbarde et du didgeridoo. L’affiche restait à terminer au moment d’aller sur scène.


La soirée, qui aura lieu le 5 mai à 20 h au Shout (sous-sol du Twist), donnera aussi lieu à un micro ouvert.

Aux Iles
Les choses ne s’arrêteront pas au Shout, puisque l’AFCY, qui envisage de conclure une entente de deux ans avec le Théâtre Biscornu, organise une participation de trois adultes et de deux jeunes des TNO aux Rencontres de créations spontanées, qui se dérouleront du 27 aout au 2 septembre aux Îles-de-la-Madeleine.
Des représentants de tous les territoires et provinces du Canada devraient être présents lors de cette semaine intensive de formation en arts de la scène et de spectacles.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages