Campagne de financement des espaces communautaires de l’ÉASC : Objectif frôlé?!

Le gymnase de l’école Allain St-Cyr lors de la cérémonie d’ouverture en novembre 2018. (Archives L’Aquilon)

Le gymnase de l’école Allain St-Cyr lors de la cérémonie d’ouverture en novembre 2018. (Archives L’Aquilon)

La CSFTNO gère elle-même la location de ses nouveaux espaces.

136 520 $ : c’est le montant qui a été amassé jusqu’à maintenant pour équiper les nouveaux espaces communautaires d’Allain St-Cyr; tout juste sous la barre de l’objectif de 150 000 $.


La campagne de financement se terminera officiellement le 30 avril prochain. « C’est le temps de passer à d’autre chose, commente la directrice générale de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest, Yvonne Careen. Nous avons du pain sur la planche. »


De petits montants, précise-t-elle, pourraient s’ajouter dans les dernières semaines. Mais Sylvie Francoeur a cessé de diriger la campagne de financement il y a déjà une dizaine de jours.


Mme Careen juge que la réponse à l’appel de la CSFTNO a été extra. Elle fait allusion ici à la communauté francophone, à la famille élargie des élèves, et aux milieux corporatif et communautaire.

Dépenses
Les sommes recueillies se sont envolées assez vite, le tableau d’affichage, les étagères, le tapis de protection et le système d’éclairage monopolisant plus de la moitié des dons.


Il y a eu des couts imprévus, comme l’achat de charriots servant pour les tables.


« Il ne reste pas tant d’argent que ça », concède Mme Careen.


Mais la bonne nouvelle est que tout a été acheté, sinon un écran amovible, et que tout est installé, hormis les systèmes de son et de lumière. La CSFTNO souhaite qu’ils soient installés à temps pour la première pièce de théâtre des élèves de St-Cyr sur la nouvelle scène. Bibo l’épouvanté sera présentée le 27 avril.


Le rideau de scène devait être posé le 16 avril.


Les couts d’installation détermineront s’il y aura de l’argent de reste pour du terrassement supplémentaire à l’extérieur.

Utilisation
Contrairement aux autres écoles de Yellowknife, explique Mme Careen, la CSFTNO conserve la gestion de ses espaces plutôt que de la céder à la ville.


« C’est un espace communautaire, mais nous faisons la coordination. Ils [les gens intéressés] doivent entrer en communication avec Sylvie Larose [directrice de l’école francophone] ou moi. »


Les organisations intéressées doivent verser une caution pour couvrir d’éventuels dommages.


L’Association des parents ayants droit de Yellowknife et la Northwest Territories Soccer Association ont déjà organisé des activités au gymnase, indique Mme Careen.


D’autres organismes ont réservé des plages horaires en avril et mai; la garderie Plein Soleil a manifesté son intérêt d’y tenir son camp d’été.


Bien sûr, les besoins des élèves de l’école Allain St-Cyr sont prioritaires.


En attente de l’installation des équipements de scène, le potentiel artistique du gymnase n’a pas encore été exploité.
Il peut accueillir 200 personnes, assure Mme Careen.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages