S'abonner à Médias Ténois

Nouvelle récompense pour Nalujuk Night

Nalujuk Night est un documentaire en noir et blanc qui présente une tradition unique du Labrador. 
Le court-métrage de l’artiste inuite Jennie Williams est lauréat du prix Écran canadien 2022. (Crédit photo : Jennie Williams)

Nalujuk Night est un documentaire en noir et blanc qui présente une tradition unique du Labrador. Le court-métrage de l’artiste inuite Jennie Williams est lauréat du prix Écran canadien 2022. (Crédit photo : Jennie Williams)

Le documentaire Nalujuk Night a remporté le prix Écran canadien 2022 du meilleur court-métrage documentaire, le 4 avril dernier. Le court-métrage de l’artiste inuite Jennie Williams s’est démarqué parmi quatre autres documentaires finalistes.

La surprise a fait place au bonheur lors de l’annonce des lauréats. « Je ne m’y attendais pas du tout, mais j’étais si heureuse après coup », a-t-elle précisé dans un courriel. Nalujuk Night est le premier documentaire de la photographe Jennie Williams qui documente, depuis plus de dix ans, cette tradition unique de la collectivité des droits Nain au Labrador. Son projet photographique en noir et blanc apporte un point de vue singulier sur ce rite célébré en plein cœur de l’hiver.

Ce court-métrage de treize minutes a été produit en partenariat avec l’Office National du Film (ONF) dans le cadre d’un projet de documentaires sur la province du Labrador lancé par l’ONF. Cette initiative encourage et appuie la création autochtone en s’employant, avec des cinéastes inuits éclatent du Labrador, à créer et à distribuer des histoires inuites racontées du point de vue des collectivités.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.