Surprises et découvertes au nord du 60e : Nouvelle enseignante à l’École Allain St-Cyr

25 janvier 2002
0 Commentaire(s)
Lorsqu’elle est arrivée, le 9 janvier dernier, il faisait doux sur Yellowknife. Près de trois semaines plus tard, c’est à -41 que Brigitte Widmer s’est rendue aux bureaux de L’Aquilon. « Le pire choc, je l’ai eu quand j’ai fait mon transfert à Iqaluit », de déclarer la nouvelle enseignante titulaire de 8e et 9e année de l’École Allain St-Cyr.

Diplômée en éducation de l’Université d’Ottawa, Brigitte adore enseigner les sciences humaines, le français et les arts. « Je suis chanceuse, car ce sont les matières que j’enseigne présentement à l’École Allain St-Cyr », lance-t-elle. La jeune enseignante adore que les enfants découvrent par eux-mêmes. « Je trouve que c’est mieux que de leur donner des notes mot à mot. Quant à moi, je leur sers un peu de guide », explique-t-elle. De plus, Brigitte croit que les jeunes de 8e et 9e année sont à l’âge idéal pour ce type de façon de faire.

Les surprises

L’arrivée de Brigitte dans les Territoires du Nord-Ouest lui a réservé plusieurs surprises. « C’est différent sur tous les plans ici. J’aime bien les paysages, la culture et les gens. J’ai aussi été impressionné par l’accueil que j’ai eu de la part de tout le monde. Les gens veulent te faire sentir bien à ton arrivée ».

Brigitte a aussi été impressionnée par la beauté de l’École Allain St-Cyr et par le nombre de francophones présents à Yellowknife. « En fait, je commence à réaliser qu’il y a plus de francophones hors-Québec que je le croyais. C’est intéressant », d’expliquer la jeune femme qui avait déjà une bonne connaissance de la francophonie ontarienne puisque native de la région de l’Outaouais.

À la découverte!

C’est le goût de découvrir du nouveau qui a conduit Brigitte à prendre le poste d’enseignant disponible à Yellowknife. En plus de ses passions artistiques que sont la peinture, la guitare et la photographie, elle aime bien marcher à l’extérieur ou faire des balades en raquettes. « Je n’ai jamais eu l’occasion d’expérimenter plusieurs sports d’hiver. C’est peut-être ici que je vais le découvrir », lance-t-elle.

Brigitte n’en est pas à ses premières découvertes. Cette dernière caresse un rêve depuis quelques temps, rêve qui l’a d’ailleurs amenée à étudier l’enseignement. « J’aimerais travailler en développement international, aider à implanter des programmes dans des pays qui en ont besoin », dit-elle.
Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages