AFCY : Nouveau souffle au conseil d’administration

Sophie Gauthier, nouvelle vice-présidente de l'AFCY. (Courtoisies SG)

Sophie Gauthier, nouvelle vice-présidente de l'AFCY. (Courtoisies SG)

Cinq nouveaux membres sont élus, dont le président, Étienne Croteau, la vice-présidente, Sophie Gauthier et trois administratrices.

Le 17 juin, l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) a finalement donné rendez-vous à ses membres après des mois d’attentes. L’assemblée générale annuelle a eu lieu virtuellement sur la plateforme de vidéoconférence Zoom.
L’assemblée générale annuelle portait sur l’exercice 2018-2019, et non celui qui s’est terminé en mars 2020. La tenue tardive de cette assemblée tient à la fois de retards accumulés suite au renvoi de la directrice de l’organisme à l’automne 2019, puis à l’incapacité de se réunir physiquement en raison de la pandémie.
Après une étude des états financiers, un nouveau nouveau Conseil d’administration a été élu.
Au siège de président, Jacques-Benoît Roberge laisse place à Étienne Croteau, alors que Sophie Gauthier devient vice-présidente en remplacement de Jean-François Pitre. MM. Pitre et Roberge devaient obligatoirement céder leur poste afin de respecter la règle interdisant aux administrateurs d’occuper plus de trois mandats consécutifs.
Absent de la rencontre, Éric Rakotomena quitte le CA. Xavier Lord-Giroux avait démissionné en février. Ils sont remplacés par Océanne Coulaudoux, Sylvie Savoie et Édith Simard.
Charles Priso-Priso et Marie Venne demeurent quant à eux sur le conseil.

Nouvelle présidence
Candidature surprise, personne n’était au courant de la volonté d’Étienne Croteau de devenir président.
« J’ai beaucoup d’attachement pour l’AFCY. » Le chef du restaurant les Saveurs de l’Artisan n'est pas une nouvelle tête à l’association puisqu’il y a travaillé pendant trois ans. Tout d’abord en 2013, et, ensuite, en intérim lors du congé de maternité de l’ancienne directrice générale, Pascaline Gréau.
« J’ai été administrateur dans de nombreux conseils, locaux ou territoriaux, mais c’est la première fois que je suis à la présidence, confie-t-il. Je voulais avoir la main sur l’organisation et l’association, je la connais très bien. »
Autour de lui, les membres du CA se sont rapidement désignés. Un dénouement positif qui n’est pas habituel selon Étienne Croteau.
« C’est assez rare pour une association qu’un conseil se remplisse à une AGA, j’étais agréablement surpris et ça me motive d’autant plus ! »

Après les « turbulences »
L’association a vécu une année 2019-2020 difficile. Pour rappel, l’ancienne directrice générale, Lisa Berthier, alors en poste depuis juillet 2018, est soupçonnée d’avoir utilisé des fonds de l’association pour un usage personnel. Au total, environ 30 000 dollars auraient été détournés. Elle a quitté son poste et aurait remboursé la somme. L’association est sans direction depuis novembre 2019.
De décembre à mars derniers, Jessica Payeur a assuré des fonctions intérimaires à titre de consultante. Le flambeau a été repris par l’ancienne directrice, Pascaline Gréau, réimplantée en Colombie-Britannique, qui coordonne, ces jours-ci, les activités et anime les réseaux sociaux.
L’ancien président, Jacques-Benoît Roberge atteste que la situation financière n’est pas aussi bonne qu’il y a deux ans. « Nous n’avons pas beaucoup de marges, mais on fonctionne selon nos besoins, de dire M. Roberge. Malgré les turbulences traversées, la situation est tout de même potable par rapport aux différentes irrégularités. »
Après deux années passées à la tête du CA, il concède également que « l’organisation a besoin d’un nouveau souffle. »
« C’est de la méconnaissance d’accuser le CA de ne pas avoir fait son travail, défend Étienne Croteau. Ils ont fait de leur mieux. J’ai eu une conversation avec Jacques-Benoit [Roberge]. Il m’a expliqué de fond en comble les problèmes traversés cette année, et comment la personne [l’ancienne directrice Lisa Berthier] était expérimentée pour cacher des choses. Au vu de cette situation, l’association a dû faire face à des dettes, des factures à payer depuis plusieurs mois et tout a été remboursé. »
D’après lui, des revenus ont permis de « pallier les erreurs de la direction ».
« Revoir la vision »
Nouvelle présidence, nouveaux objectifs. « Nous allons essayer de revoir la vision de l’association, savoir ce que les membres veulent », d’annoncer Étienne Croteau. Souvent par le passé, les activités étaient lancées pour créer du neuf, mais, en conséquence, il y en avait trop. »
Au dire du président élu, les évènements vont être « plus marquants, moins nombreux » et, surtout, la communauté francophone sera davantage interrogée sur ses désirs. « C’est ma vision en tant que président. » Une vision qui devra être partagée avec l’ensemble des administrateurs dans les semaines à venir. Par ailleurs, un poste à temps partiel devrait être pourvu au cours de l’automne prochain. L’embauche d’une nouvelle direction générale à temps plein n’est pas envisagée pour l’instant.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561