Sur les murs : Notre Nord, notre réel

L’exposition Of the North présente des clichés provenants de tout l’Arctique. Pour représenter les territoires canadiens, l’oeuvre de René Fumoleau a été célébrée.
(Crédit photo : Mélanie Genest)

L’exposition Of the North présente des clichés provenants de tout l’Arctique. Pour représenter les territoires canadiens, l’oeuvre de René Fumoleau a été célébrée. (Crédit photo : Mélanie Genest)



Of the North, une exposition de photographies nordiques, est présentée à un public qui y vit.
 

Représenter le Nord tel qu’il est vu et vécu par les gens du Nord; par les artistes et conteurs visuels du Nord, se réapproprier le discours sur la réalité nordique qui est trop souvent mise en images par des photojournalistes du Sud, telle est la motivation de l’exposition de photos Of the North, qui a été présentée du 15 au 20 novembre au Centre Square Mall de Yellowknife dans le cadre du festival de photographies Far North.


Les organisateurs, eux-mêmes photographes professionnels bien connus du milieu, ont voulu partager le travail qui se fait non seulement dans les autres territoires canadiens, mais tout autour du pôle. On a pu ainsi admirer des œuvres de l’Islande, du Groenland, de la Russie, de la Sibérie, de la Finlande, de la Norvège, de l’Alaska et du Canada. Et apprécier les différentes perspectives et la diversité des esthétiques et des points de vue offerts.
Deux projets ont été présentés simultanément; le premier par des photographes professionnels des régions circumpolaires du globe, et le deuxième par des photographes de tout acabit des territoires du Canada, à qui on a demandé de représenter leur conception de « la maison ».


La culture des peuples nomades du Nord, gravite autour de la survie du groupe; de la chasse et de la pêche. La décolonisation et la réappropriation culturelle passent par le retour à – ou par la persistance de – ces modes de subsistances premières. Ainsi, de nombreux participants ont opté pour des scènes extérieures où l’on voit des groupes, souvent de jeunes, à la chasse au caribou ou à la pêche à l’omble chevalier. On a pu aussi apprécier des scènes de la vie quotidienne comme ce salon bondé de monde couché partout quand la famille est en visite, ou cette dame qui fait des beignets avec l’aide de ses petits-enfants.


Une constante : l’omniprésence de l’eau et de la neige, du ciel, du dehors… Une perspective moderne, actuelle sur le Nord; on voit, par exemple des motoneiges plutôt que des chiens de traineaux, et les aurores boréales dansent loin des objectifs des appareils, quelque part dans l’invisible, d’où elles émergent parfois…
Cette exposition de photos, première en son genre, a aussi rendu hommage à un grand homme, un missionnaire libre penseur, un amoureux du Nord et de ses gens, qui nous a quittés en aout dernier. René Fumoleau, qui a laissé derrière lui plus de 15 000 photos, a été choisi pour représenter les Territoires du Nord-Ouest. Patrick Scott a bien connu et côtoyé René.


Durant le vernissage, il a rappelé à quel point c’était un conteur extraordinaire, qui avait une façon très personnelle et visuelle de raconter les choses. La première exposition de photos que M. Scott a vue ici à Yellowknife était de René Fumoleau, il y a plus de 40 ans. « René savait voir et capter la beauté là où elle se trouvait, dans le moment présent, c’était facile pour lui : il vivait toujours dans le moment présent », de témoigner Patrick Scott. Par-dessus tout, il aimait les gens. Cet amour est palpable dans ses portraits.


Au grand bonheur des visiteurs, un pan de mur complet de l’exposition était dédié à certaines de ses photos préférées.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561